Noan◗ Une nouvelle vie? Une nouvelle bière surtout

Partagez | .
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Mes messages : 430
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► La boite à cookies : 1717
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Jeu 25 Jan - 16:36 ► réponds-lui !


  Noan Joshua Fitzgerald
  07.12.1987 (30 ans) à ChicagoAttaché de presse
  Anglais/Américainmon cœur est au fond du gouffre
  featuring Matthew Daddarioje bois trop de café

 
Mes surnoms ० Nono. Ce n'est pas très original, je sais. En même temps avec prénom pareil, où tu veux trouver un surnom? mon orientation sexuelle ०  Les hommes. Les femmes. Il ne faut pas faire de gâchis. mon statut matrimoniale ०  Mon lit dit que je suis en couple et mon cœur est célibataire. Pour l'instant, j'essaye d'oublier la mort de ma sœur. C'est comme si mon cœur était vide. mon parcours professionnel ० J'ai étudié la communication à Oxford, avant de partir à New York où j'ai été attaché de presse pour une chanteuse américaine. Aujourd'hui, je suis attaché de presse pour le premier ministre anglais. Une sacrée promotion.  Londres et moi ० Je suis arrivé dans cette magnifique ville à l'âge de 12 ans. Pour moi, c'était la plus belle ville. Pour être honnête, tout ce qui n'est pas Chicago est la plus belle ville. J'aime l'impression d'être tout petit... Que tout est possible. Je vis dans le sud à la station de Clapham  Ma Citation favorite ० "Soyons le changement que nous voulons voir dans le Monde"Mes autres détails ० Des tatouages... A l'âge de dix-huit, j'ai voulu avoir ma propre personnalité! Je me teins aussi les cheveux. Normalement, ils sont blonds platines mais je ressemblait trop à ma mère. J'ai aussi un poisson rouge mais c'est pour pas faire trop vide dans mon appartement.

   
Code:
Mode d'emploi pour le questionnaire : remplacé le<oui></oui> ou <non></non> ou  <maybe></maybe>

    PAR <check></check> et nous vous demandons de ne pas rajouter d'espace entre les balises. S'il y a à la prévisualisation un décalage et des scrollbar, ne vous en faites pas, il disparaitra et ce n'est donc pas un bug de vote part.
   
YESNoMaybe
Tu aimes vivre en colocation ?

   
Estimes-tu gagner un bon salaire ?

   
Tu adores Londres ?

   
Tu aimes la sonnerie de ton réveil ?

   
As-tu fais tous les musées gratuits ?

   
On t'a déjà planquée dans un four ?

   
Tu prends le métro bourré parfois ?

   
Connais-tu le manager du pub de ta rue ?

   
Tu t’es déjà disputé avec ton banquier ?

   
As-tu toujours payé ton loyer à temps ?

   
Caches-tu des photos compromettantes ?

   
Cuisines-tu tes œufs au microwave ?

   
Tu as déjà tenté Tinder ?

   
Serais-tu prêt à porter un pull de noël ?  

   
Tu te sens parfois comme un alien ?

   
Parfois tu te tapes la tête contre le mur ?

   
Tu proutes en dormant ?  

   
T'as déjà mangé des bébés ?  

   
T'aimes fourrer la dinde ?  

   
T'es pour le brexit ?  

   
T'aimes chanter sous la douche ?

   
Tu fais du piano sur Piccadilly ?

   
Tu sais manier les shurikens ?  

   
Tu collectionnes les cartes de fidélité ?  
❖ If youlove life, don't waste time
1)Je n'ai pas l'air comme ça, mais j'adore cuisiner. J'aime chercher des recettes sur internet et les mettre à exécution. 2) J'ai une petite soeur que j'aimais plus que tout. Je parle au passé car, elle n'est plus là. Si on pouvait éviter de parler de ça. Je sens déjà mon coeur qui saigne. 3) Enfant, j'étais le premier de la classe. J'avais toujours des bonnes notes. Et puis, j'ai connu ma première petite amie à quinze ans. 4) Je n'ai pas toujours été le mec séducteur, accro au coup d'un soir. Le problème, c'est que lorsqu'une fille te brise le cœur, tu finis par te dire, qu'elles sont toutes pareilles. 5)J'ai une phobie. Si tu rigoles, on ne va pas être copain. J'ai peur des nains de jardins. Je vois déjà ton sourire. 7)Je suis un accro au sport de combat et aux sensations fortes. J'ai déjà sauté en parachute et c'était le plus beau jour de ma vie. 8 ) Je mange pour six, mais je prends jamais un gramme. Sans doute à cause du sport. 9) Je bois beaucoup de café. Il me faut ma dose de caféine, sinon, je suis pire qu'un pitbull. 10) D'accord, je vais t'avouer mon plus grand secret. Quand j'étais enfants, j'avais un gros problème de poids. Ne rigole pas, ce n'était pas drôle d'être l'intello de la classe avec des kilos en trop. 11) Je fais des cauchemars la nuit à cause de mon père. Cela me créer parfois des crises de somnambulisme.

❖ I hate to look at the stuff I've written
Je dois avouer que je suis quelqu’un de facile, il n’y a que très peu de choses que je n’aime pas. La seule chose ou plutôt personne que je déteste : c’est ma mère. Pour preuve, je suis normalement blond mais j’avais horreur de me voir dans la glace trop de ressemblance avec elle. Je vais souvent chez le coiffeur mais au moins, je ne vois pas les cheveux blonds que je déteste. Je suis quelqu’un de franc alors les menteurs et les hypocrites, on passe son chemin.Je n’aime pas danser, lorsque je vais en boite, je reste au bar. C’est là qu’il y a les plus jolies filles et les mecs les plus sexy.

❖ Your attitude is like a box of crayons that color your world
Je n'aime pas trop parler de moi. Je trouve que j'en ai déjà beaucoup dit. Je suis plutôt mystérieux et renfermé. Seuls ma sœur et mes amis peuvent voir en moi. Je me cache derrière le sarcasme et les blagues débiles, mais c'est surtout pour que les gens ne s'attachent pas trop à moi. Je mets toujours une barrière entre moi et les autres. J'ai trop souffert dans le passé. Je suis un séducteur et je l'assume. Je ne vais pas le cacher. Je cache déjà beaucoup de choses aux gens. Je suis quelqu'un de franc... Peut-être même un peu trop, il n'y a pas de filtre entre ce que je pense et ce que je dis. Ça sort, c'est tout. Je suis impatient. Sérieux, une fille qui me fait patienter, je pars direct. Je suis quelqu'un de protecteur, sans doute à cause de ma Nini. Je suis aussi quelqu'un de très jaloux... Sans doute pour ça que je ne m'attache pas. T'imagines, il ne faudrait pas que quelqu'un s'approche de ma copine, sinon, je risque de finir en prison. Je suis aussi impulsif, mais tu l'auras déjà deviné.
mon pseudo ० Twixie moi et asfos ० Bonne question? mes préférences en rp ० Baby Yes, Baby Nomes murmures personnelles ०Sarah, 22 ans et pas alcoolique, je le jure votre honneur  tes hobbys ० Lire, les séries et rp le détail en commun ०La franchise !!! ma question ० Euh? J'ai le droit à un strip tease de Maxine? mes amis ०La bande de tarées qui a créée ce fo.
   
 
Code:
<n>▲</n> <pris>Matthew Dadadario </pris> □ @"Noan J. Fitgerald"
   
 


Dernière édition par Noan J. Fitzgerald le Dim 11 Mar - 8:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Mes messages : 430
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► La boite à cookies : 1717
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Jeu 25 Jan - 16:43 ► réponds-lui !


I set the camera up
and tell my story
If you want a happy ending, that depends, of course, on where you stop your story

Il faisait les cent pas dans cette petite pièce froide. Il allait et venait sans réel but. Il attendait juste. Franchement, il comprenait pourquoi les gens détestaient l’hôpital. On laissait les gens dans des pièces aussi froides que le marbre à attendre, encore et encore. Il était rentré une heure avant et pourtant, il avait l’impression d’être là depuis des siècles. Sa compagne enceinte jusqu’au cou avait été admise parce que le bébé était en détresse cardiaque. Tachycardie ou bradycardie… Il ne savait plus, c’était du charabia pour lui. Ce qu’il voulait ? Qu’on lui dise que son bébé allait bien. Après ce qu’il lui sembla une éternité et qu’il ait mangé tous ses ongles jusqu’au maximum, une infirmière vint enfin le voir. « M. Fitzgerald ! Je suis Diane la puéricultrice de votre fils, vous voulez le voir. » Sans trop savoir pourquoi, il aimait cette femme, avec son regard doux et bienveillant. Pourtant, l’angoisse ne l’avait pas quitté. Il voulait voir son fils : être sûr qu’il allait bien, qu’il avait deux jambes, deux bras, et qu’il criait fort. Il avait lu qu’un bébé devait crier, pleurer, c’était le signe qu’il était en parfaite santé. Non mais sérieusement, il était un trafiquant, et encore pire un tueur. Pourtant, il avait une peur bleue de voir son fils, il avait peur qu’il aille mal. Pourtant, pas une seule fois, il ne pensa à sa femme. Au départ, ils n’étaient que deux personnes qui prenaient du bon temps. Jamais, il n’avait voulu avoir un gosse avec elle. Lorsqu’il arriva enfin devant la nurserie, il reconnut directement son petit bonhomme. Il n’eut pu s’empêcher de pleurer comme une femme. Tant pis pour sa réputation d’homme impitoyable. « Vous voulez le prendre ? » lui proposa l’infirmière. Il ne put sortir un mot de sa bouche. Il se contenta de hocher la tête. Lorsqu’elle lui posa le bébé dans les bras, il eut peur de le casser. C’était si petit et pourtant si beau. Il le serra doucement contre lui et l’embrassa sur le front. « Salut mon petit bonhomme ! C’est papa. Ce que tu es beau mon petit Noan. » Lorsque quelques heures plus tard, on emmènerait son fils voir sa mère et qu’il lui proposerait de le prendre : elle refusera. Elle refusera quelques années plus tard de prendre sa magnifique petite fille dans ses bras. Pourtant, lui, il ne voyait qu’eux. Il était peut-être le pire homme du monde, un meurtrier, un hors-la-loi, mais pour ses enfants, il était un héros.


« Noan, vous restez dans la voiture et tu gardes ta sœur ! » Il regarda son fils avec tendresse, puis sa fille qui dormait à côté. Puis, il sortit de la voiture les enfermant, juste au cas où quelqu’un voudrait jouer avec sa vie et toucher à un poil de ses enfants. Il savait que c’était une mauvaise idée de les emmener, ils n’avaient pas besoin de voir que leur père était un putain de mafieux, mais il n’avait pas eu d’autre choix. Leur mère n’avait pas voulu s’occuper d’eux et ils n’avaient pas école aujourd’hui. De toute façon, ce n’était qu’une petite affaire à régler et ensuite, il pourrait les emmener manger une glace et pourquoi pas au ciné. Noan restait dans la voiture, s’installa dans la voiture de manière à pouvoir suivre son père. Il allait voir enfin son père casser la gueule des méchants comme il lui racontait souvent. Son père lui avait toujours dit qu’il était un super-héros et qu’il s’occupait de faire régner la justice, et Noan allait enfin pouvoir vivre des aventures. Il savait qu’il n’aurait pas dû regarder, que papa allait sans doute le priver de glace, mais il voulait regarder. Et puis, Nini ne pourrait pas cafter, elle dormait comme un bébé. Il s’attendait à voir son père donner des coups-de-poing comme dans les matchs de boxe qu’ils regardaient ensemble, puis faire une danse de la victoire. Mais il ne vit pas ça. Non, à la place, son père le regardait avant de supplier l’homme qui pointait une arme sur lui. Cool, un pistolet à eau, se dit-il. Puis, il eut un coup de feu. Son père qui tombe. Du ketchup rouge qui sortait du corps de son père… Il savait que c’était du sang, mais dans les films, papa disait toujours que c’était du ketchup. Puis l’homme est parti en courant, sans rien dire. « Allez papa, relève-toi… Casse lui la gueule ! » Pourtant, son père ne se releva pas, et il ne le ferrait plus jamais. Au fond, de lui, il savait qu’il ne devait pas sortir de la voiture, pourtant, il le fit et jeta sur son père. « Papa, relève-toi !!! Il s’enfuit. » La nuit, lorsqu’il y repense, il se souvient juste du sang partout. Qui sort de son père. Sur le sol. Sur ses mains.


« Maman, elle est où Nini ? » se fut la première chose qu’il dit, ce matin-là, en rentrant dans la cuisine. En se levant, il avait été surpris de ne pas voir sa sœur dans son lit. C’était devenu une habitude depuis la mort de leur père. La nuit, elle venait se glisser à côté de lui, et se blottir. Pourtant, cette nuit, elle ne l’avait pas fait. Alors, il était allé dans sa chambre pour la réveiller, mais sa chambre était vide. Il s’était donc dirigé dans la cuisine l’imaginant déjà à table à manger sans lui. « Tais-toi, Noan ! Je ne veux plus que tu parles d’elle ! » Il fut surpris. Qu’est-ce qu’il s’était passé ? Est-ce que Nini aussi était morte ? Il avait douze ans, il ne comprenait pas vraiment. Il s’installa à table et regarda sa mère. Il attendit qu’elle lui serve son petit-déjeuner comme le faisait papa, mais elle ne fit rien. A la place, elle le regarda avec du dégoût. « Je veux que tu prépares tes valises… Tu vas aller vivre quelques jours chez ta grand-mère. » Sur le coup, il était heureux. Il adorait aller à Londres voir mamie. Elle était la maman de son père, et elle les gâtait toujours un peu trop. Ce qu’il n’avait pas compris, c’était qu’il y allait pour toujours. « Est-ce que Nini va venir avec moi ? » Sans qu’il s’y attende sa mère lui gifla le visage avant de se mettre dans une colère noire. « Je t’ai dit que je veux plus que tu parles de cette petite sal*pe… Elle n’existe plus ! Elle est très bien avec les gens de son espèce. » Il ne comprit pas tout de suite ce que cela voulait dire. Il faudrait attendre un peu, de nombreuses lettres, de nombreuses visites à sa sœur, pour comprendre que la sal*pe, c’était leur mère. 

La vie à Londres, c’était cool. Enfin, le jeune Noan aurait voulu que sa petite sœur soit là. Il avait essayé de convaincre sa mère, mais il n’était qu’un gosse. La grand-mère aussi en avait souffert. Il lui envoyait de nombreuses lettres, il essayait d’aller la voir lorsqu’il pouvait. Même si cet endroit était glauque pour un gosse. On ne le laissait que très rarement aller la voir, c’était sa grand-mère qui donnait les nombreux cadeaux qu’il faisait à Léonie. C’était souvent de simples dessins, mais il avait l’impression d’être là pour elle. La plupart du temps, il s’en voulait. Il était libre lui. Il avait quelqu’un qui prenait soin de lui, même si ce n’était pas vraiment un papa ou une maman. Pourtant, la vie dans la grosse pomme fut difficile au début. On ne pouvait pas dire qu’il était un beau garçon, avec ses nombreux kilos en trop. On se moquait souvent de lui. Il était même arrivé qu’on le frappe. Puis est arrivé Caleb. Ils ne se connaissaient pas, ils étaient seulement deux garçons du même âge. Pourtant, celui qui deviendrait son frère le défendit, le protégea. Il agissait comme lui, lorsqu’il protégeait sa petite sœur… Enfin comme il aurait dû la protéger. Il a vécu sous cette culpabilité encore et encore. Mais, il n’y pouvait rien. Même lorsqu’il est devenu majeur, il a essayé de la faire sortir de là. « Mais vous n’êtes pas son tuteur. » Voilà la justice, dans ce pays. On laisse une gamine qui n’a jamais rien fait dans un endroit alors qu’une garce profite de la vie.


Quelques années plus tard, la vie avait bien changé pour Noan. La culpabilité était toujours là, mais avec le soutient et l’aide de Caleb, il prit confiance en lui. Petit à petit, le petit rond devint un homme fort, musclé, un peu trop sûr de lui. Les blessures du passé ne se sont jamais effacées, laissant des traces invisibles sur son cœur. C’est parfois difficile de construire un avenir lorsqu’on n'a jamais vraiment eu un parent pour l’aider à se construire. Il n’arrivait jamais à faire assez confiance à quelqu’un ou à s’attacher assez pour rester assez longtemps avec une fille… Ou un homme… Et bien oui, pour Noan, il ne fallait pas faire de gâchis. Est-ce qu’il était un connard ? Non, il tombait parfois amoureux, mais il se lassait vite. Ce n’était pas sa faute. Personne n’était assez bien. Personne n’arrivait à capter assez son attention pour lui faire oublier sa petite sœur. En parlant de Nini, elle était toujours dans cet endroit glauque, mais maintenant qu’il était majeur, il y passait tous ses vacances avec elle. À chaque fois qu’il y venait, il devait prendre sûr lui, pour ne pas craquer. Pourtant, une fois sortie, il se dirigerait toujours soit dans un bar pour boire, ou dans une salle de boxe pour se défouler. Il avait tenté plusieurs fois de faire sortir sa sœur avec l’argent de son père, il pouvait se payer un avocat, mais il perdait toujours. Chaque fois, cela faisait augmenter sa colère et sa culpabilité.


Il avait vingt ans lorsqu’il a réellement aimé pour la première fois. Il fallait le reconnaître, il était le coureur de jupons qui ne voulait qu’une relation d’un soir. Pourtant, lorsqu’il l’avait vu pour la première fois, il avait su qu’elle était la femme de sa vie. Elle ! C’était la plus belle fille qu’il est jamais vu. Elle était aussi un peu trop bien pour lui… Toujours bien habillée. Le nez dans ses bouquins. Pourtant, il avait tout fait pour qu’elle soit sienne. Alors, après avoir ramé pendant des jours, elle avait enfin accepté de sortir avec lui. Cette petite étudiante catholique avait réussi à faire de Noan, un amoureux transit. Il l’aimait tellement qu’il avait attendu pour elle. Eh oh attendez, pour un mec accro au plan d’un soir, c’est dur d’attendre. Et pourtant, il avait attendu et il avait été sa première fois. Il se voyait déjà dans une grande maison, avec leurs enfants et Nini. Pourtant, un jour, elle est partie. Sans rien dire. Sans explication. Il faudra attendre dix ans pour qu’il sache la vérité. Dix ans pour qu’il voie une petite princesse sur le pied de sa porte.


On avait sonné à sa porte. Punaise qui venait l’interrompre dans ses ébats ? Qu’est-ce qu’il avait fait ? Il avait envoyé sa conquête. Au pire, c’était une ex qui voulait revenir et la jolie blonde l’aurait fait fuir. Au mieux, c’était Zip et elle l’aiderait à se débarrasser plus rapidement que prévu de sa copine d’un soir. Pourtant lorsqu’il vit une magnifique blonde, sa Nini, courir vers lui et lui sauter dans les bras, il avait l’impression de rêver. Est-ce qu’il était en train de rêver ? « Qu’est-ce que tu fais là, Nini ? » C’était la seule phrase qu’il réussit à dire. Il était trop heureux de la voir, mais en même temps, il était inquiet. Est-ce qu’elle s’était enfuie ? Des millions de questions se bousculaient dans sa tête. Pourtant, il était heureux. Il savait que sa vie allait changer, il savait que sa sœur aurait besoin de lui au quotidien pourtant pour la première fois depuis dix-huit ans, il était entier. Comme si la part de lui qui lui manquait était revenue. Même si tout le monde lui disait que ce serait dur de s'occuper d'elle, il s'en foutait. Elle était là, avec lui, et c'était le plus important. Ils avaient vécu tous les deux à New York. Noan était venu vivre ici pour se rapprocher de sa sœur. Il avait refusé de vivre à Chicago. Trop de mauvais souvenirs. Et puis, il avait une assez belle vie. Attaché de presse pour la star montante de la pop, et voilà que sa sœur, sa moitié venait vivre avec lui.

Il était de retour à Londres. Dans un bar miteux. Un verre était posé devant lui, mais il n'y avait pas touché. Il n'arrivait même plus à se soûler la gueule. La douleur était trop importante. L'alcool ne pouvait plus rien pour lui. Qu'est-ce qui le retenait ici ? Dans cette vie ? Rien. Elle était partie. Elle avait juste sauté et elle avait quitté ce monde. Il espérait au fond de lui qu'elle avait enfin trouvé la paix. Que les voix avaient cessé. Qu'elle était avec papa et qu'elle était heureuse. Mais lui? Nini était morte. Il l'avait enterré depuis trois mois et pourtant la douleur était toujours là. Ceux qui disaient que la douleur finit par disparaître sont des menteurs. Parfois, lorsque la douleur était trop forte, il pensait à les rejoindre. Ils pourraient être une famille. "Et la jolie fille de la soirée noire?" lui souffla sa petite voix intérieure. Bon, il ne savait pas vraiment si elle était jolie, elle pouvait être un thon. Mais, pour l'instant ce n'était pas une femme qui allait lui remonter le moral... Même s'il devait avouer qu'avec elle, il avait oublié l'espace d'une heure ou deux. Il se leva et laissa son verre devant lui. Préférant rentrer chez lui pleurer toutes les larmes qui pouvaient encore rester dans son corps.


Dernière édition par Noan J. Fitzgerald le Lun 29 Jan - 17:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1100
► La boite à cookies : 1820
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Jeu 25 Jan - 17:04 ► réponds-lui !



regardes ce que j'ai trouvé xD
Spoiler:
 

_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Mes messages : 430
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► La boite à cookies : 1717
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Jeu 25 Jan - 17:10 ► réponds-lui !

OMGGGGGGGGGGGGGGGGG Baver
Tu vois même si on le sait pas on est prédestiné à finir ensemble
Faut que je finisse la fiche de Maë et après nono mais j'ai hâte et tu sais quoi je vais mettre en gif tout de suite
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1100
► La boite à cookies : 1820
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Jeu 25 Jan - 17:14 ► réponds-lui !

MDR j'en ai même trouvé pour Max/Mae mais bon rien a voir xD
on est prédestiné chou, CEST LE DESTIIIN

_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Mes messages : 430
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► La boite à cookies : 1717
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Jeu 25 Jan - 17:16 ► réponds-lui !

mdrrrr c'est ma blonde qui va être jalouse XD
Le destin enfin va surtout falloir que j'ouvre les yeux et que j'arrête de boire mdr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1100
► La boite à cookies : 1820
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Jeu 25 Jan - 17:20 ► réponds-lui !

Non, il faut surtout qu'on arrête de se bécotter dans le noir

_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1100
► La boite à cookies : 1820
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Lun 29 Jan - 17:21 ► réponds-lui !

RIP Nini. j'ai chialé directe Sad


félicitations, tu es validé(e) !
t'es l'un des nôtres, maintenant. ah ah, et tu ne t'échapperas pas.

hello, bienvenue sur « a sky full of stars » ! je suppose que tu es perdu mais saches que tu as au moins un groupe car je viens de t’ajouter aux cafés et @Aaron H. Wordsworth (lily) sera ton parrain/ta marraine dans cette aventure. tu pourras le contacter en cas de besoin et même pour savoir quel slip mettre tous les matins. il t’aidera avec le sourire pour les bonnes et idiotes questions. il sera là pour t’épauler quand tu en as besoin. afin de te guider au mieux, je vais te mettre directement dans le jus ! pour bien commencer ton aventure, je te conseille de lire le règlement mais aussi de remplir ton profil assidûment afin d’aider les membres à savoir un maximum sur ton personnage ! il faut savoir que c’est un bon comme la bande annonce de ton histoire. il va attirer l’œil. on veut tous plaire, non ? maintenant, je vais te donner quelques petits liens, étapes par étapes ! ce sont surtout des listes administratives et les basiques. rien de vraiment différent par rapport à un autre forum. tu pourras découvrir peut-être quelques différences mais rien de plus. n’oublies pas de bien lire les précisions afin de ne pas nous faire répéter avant de demander de l’aide. si tu as vraiment besoin d’un coup de main, tagues ton parrain afin de lui poser la question. et les autres se limeront les ongles. enfin non, ils te proposeront du vernis également, bien entendu. c’est parti, mon spaghetti ?

tu peux aller au pôle emploi. ou bien trouver un pont pour t'abriter. ce serait chouette aussi que tu fasses des demandes d'amis, c'est toujours mieux, va pas dire le contraire. ensuite, cherche des partenaires de crimes, et souhaite la bienvenue aux nouveaux. demande aussi un numéro de téléphone et poste sur instagram. tu peux aussi venir jouer avec nous. ou papoter, c'est cool, aussi. oh et puis, renseigne-toi sur les couronnes. d’ailleurs tu as 1 couronne d’évolution  d’emblée calculée sur base correcte sur la crédibilité et originalité de ton personnage. n’oublies pas d’aller lire à ce sujet. ce n’est pas vraiment sorcier mais ton parrain sera là pour t’aider si besoin est.


rappel◗ n'hésite pas à poser la moindre question au membre du staff qui sera responsable de toi.


les couronnesles adresses postalesla liste des jobsrecherche de partenairesderniére édition le 22.01.2018sujet écrit par lily

_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
I don't care, go on and tear me apart
le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui boit son thé le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Les Normands et la Nouvelle Zélande.
» NOUVELLE VAGUE
» Fashionistas 2013
» Nouvelle journée, nouvelle question... Les implexes ?
» Une tête nouvelle, dans une nouvelle chambre. [Laura Evans, Rachel Summers]