ALEKSEY ◗ Dusk till Dawn

Partagez | .
avatar
Aleksey D. Zaïtsev
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2749-aleksey-we-were-loveservice of the queen, une des membres du staff !
► Ami à poil : Un berger Allemand, droit dans ses bottes comme ses oreilles, nommé Oregon.
► Mes messages : 492
► La boite à cookies : 641
► Date d'inscription : 27/01/2017
► Date de naissance : 03/12/1992
Originalité #1
1
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Aleksey D. Zaïtsev qui boit son thé le Ven 26 Jan - 20:40 ► réponds-lui !


  Aleksey D.ZAÏTSEV
  25.12.1986 à St. PétersbourgAgent au MI6.
  Russemon cœur est vide d'amour.
  featuring Stephen Sexy Amellje bois trop de chocolat chaud
 
 
Mes surnoms ० Al' ou Aleks'. Dim' c'est que pour les gens connaissant son passif. mon orientation sexuelle ० Hétérosexuel, il n'a jamais eu d'expérience avec la gente masculine. mon statut matrimoniale ० Il était fiancé. Mais elle est morte la veille de leur noce. Il a jamais pu se résoudre à passer à l'acte avec une autre qu'elle. Il est célibataire, et le restera, il refuse d'en épouser une autre qu'elle.  mon parcours professionnel ० Il est militaire de carrière, il a débuté au bas de l'échelle, s'est formé dans l'équipe de sniper des troupes terrestres de russie. Il est le meilleur dans son domaine. Puis quand le drame à surgit dans sa vie, il s'est engagé dans le MI6, ne voulant plus faire face à sa vie quotidienne. Il a passé les tests haut la main. Londres et moi ० Aleksey vit Marylbone, au centre de Londres, et de son activité frénétique et incessante. Il vit à Londres depuis le drame de sa vie. Quatre ans qu'il y est, et pour rien au monde il n'en changera. Ma Citation favorite ० "Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours." Mes autres détails ० Aleksey a de nombreux tatouages, ils ont tous une signification particulière. Il a le prénom Iéva et Mélodie en filigrane sur l'emplacement de son cœur, en hommage à leur disparition. Il a le blason de sa famille sur l’omoplate droite, qu'il a scarifié à cause de leur trahison. Il a la rose de l’Angleterre dans le bas du dos, pour remercier cette terre d'accueil. Un dragon de feu tatoué sur les côtes à gauche. Plus un nombre incalculable de cicatrices sur le corps, due à son métier à risque, et à ses multiples combats. Il a un chien, un berger allemand, qu'il a nommé Oregon. Il le suit dans chacune de ses missions, et le suit comme son ombre. Il est son fidèle compagnon et pour rien au monde, il ne l'abandonnera. Il parle communément cinq langues : Le russe, le français, l'anglais, le chinois et l'allemand.

   
Code:
Mode d'emploi pour le questionnaire : remplacé le<oui></oui> ou <non></non> ou  <maybe></maybe>

    PAR <check></check> et nous vous demandons de ne pas rajouter d'espace entre les balises. S'il y a à la prévisualisation un décalage et des scrollbar, ne vous en faites pas, il disparaitra et ce n'est donc pas un bug de vote part.
   
YESNoMaybe
Tu aimes vivre en colocation ?

   
Estimes-tu gagner un bon salaire ?

   
Tu adores Londres ?

   
Tu aimes la sonnerie de ton réveil ?

   
As-tu fais tous les musées gratuits ?

   
On t'a déjà planquée dans un four ?

   
Tu prends le métro bourré parfois ?

   
Connais-tu le manager du pub de ta rue ?

   
Tu t’es déjà disputé avec ton banquier ?

   
As-tu toujours payé ton loyer à temps ?

   
Caches-tu des photos compromettantes ?

   
Cuisines-tu tes œufs au microwave ?

   
Tu as déjà tenté Tinder ?

   
Serais-tu prêt à porter un pull de noël ?  

   
Tu te sens parfois comme un alien ?

   
Parfois tu te tapes la tête contre le mur ?

   
Parfois tu te tapes la tête contre le mur ?

   
Tu proutes en dormant ?  

   
T'as déjà mangé des bébés ?  

   
T'aimes fourrer la dinde ?  

   
T'es pour le brexit ?  

   
T'aimes chanter sous la douche ?

   
Tu fais du piano sur Piccadilly ?

   
Tu sais manier les shurikens ?  

   
Tu collectionnes les cartes de fidélité ?  

◗ Il est mi-ange, mi-démon. Tantôt calme, tantôt colérique. Tantôt doux comme un agneau, tantôt dure comme le marbre. Il est hors d'atteinte, et fait tout pour l'être.
◗ Aleksey a toujours été un grand sportif, depuis tout petit, il pratique les sports de combats, et cours au moins deux heures par jour. Et même encore aujourd'hui, il ne parvient pas à s'en passer. Le sport c'est comme sa drogue.
◗ Il a toujours voulu être droit dans ses baskets. Il n'a jamais apprécié les malversations de sa famille, et s'est tout de suite dirigé dans une carrière militaire, afin d'être intouchable. Autant il a toujours toléré leurs activités illégales, autant il refuse de collaborer avec eux. Ce nom, il a bien du mal à le relever, tant les Zaitsev sont connus pour leur caractère mafieux.
◗ Le MI6 n'était pas son idée de base. Il voulait être colonel au sein de l'armée Russe. Mais quand Mélodie lui a demandé de la rejoindre à Paris, il a tout quitté pour elle. Il était heureux et qu'importe ces projets de carrière, seul sa femme et sa fille comptait. Le MI6, ce fut après leurs assassinats. Il n'a pas supporté de les perdre, alors il a engagé sa vie pour celle des autres.
◗ Aleksey est fin cuisinier, et s'instruit beaucoup pour se parfaire. Bien qu'il n'est pas énormément le temps de cuisiner, quand il le fait, c'est pour de vrai. Et il prends son temps.
◗ Il est insomniaque, il ne dort que deux ou trois heures par nuit, et il se réveille en sursaut, transpirant de sueurs, les mêmes images lui revenant sans cesse en tête.
◗ Aleksey a son rituel du matin, sa douche aux aurores, sa course avec Oregon, sa séance de dressage puis il file au QG du MI6.
◗ Il est peu loquace, il n'aime pas trop parler. Encore moins de son passé, il voudrait tout effacer, et tout recommencer tant il éprouve de la douleur et de la rage. Il essaye tant bien que mal d'effacer son accent russe, mais il lui colle à la peau.
◗ Aleksey est fin perspicace, il devine avec aisance les actes des autres, lisant clairement leur langage corporel. De plus, il est très à l'aise en public, il sait se confondre en un personnage dans ses missions et dans sa vie de tous les jours. Ses talents de sniper lui permettent aussi d'être dans l'ombre, et d'éliminer sa cible à des centaines de mètres.
◗ C'est un rêveur, un amoureux transit. Une part de lui qui s'est révélé quand il est tombé en amour face à Mélodie. Une part de lui qu'il cache désormais car il n'appartient qu'à elle, et cet homme là à disparu avec elle dans la tombe. Il s'est promis de ne plus jamais aimé aussi intensément.
◗ Aleksey, en plus de ses cinq langues maîtrisées à merveille, il joue du piano, de la guitare et du violon. Il possède l'oreille absolue, ce qui lui permet de jouer de tous les instruments sans rien en apprendre. Il aurait pu être musicien, mais il aime trop l'action pour ça.
mon pseudo ० SA. moi et asfos ० Une grande histoire d'amour, j'étais anciennement modo ici. Je le love ce forum mes préférences en rp ० J'aime la longueur, mais aussi quand c'est court et clair. Bref j'aime tout en faite :P. mes murmures personnelles ० Précylia. 25 ans, France. tes hobbys ० Lire est ma passion, tout comme la musique, et mon homme aussi, il m'est vitale  Le détail en commun ० Le caractère de feu je dirais. Ma question ० Navré, je n'ai rien à demander. mes amis ० Mélodie et Iéva sont ma famille .
   
 
Code:
codebottin à viendir
   
 

_________________
Past is
IN MY HEAD
I LOOK AFTER YOU



Dernière édition par Aleksey D. Zaïtsev le Sam 27 Jan - 0:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aleksey D. Zaïtsev
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2749-aleksey-we-were-loveservice of the queen, une des membres du staff !
► Ami à poil : Un berger Allemand, droit dans ses bottes comme ses oreilles, nommé Oregon.
► Mes messages : 492
► La boite à cookies : 641
► Date d'inscription : 27/01/2017
► Date de naissance : 03/12/1992
Originalité #1
1
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Aleksey D. Zaïtsev qui boit son thé le Ven 26 Jan - 20:41 ► réponds-lui !


I set the camera up
and tell my story
If you want a happy ending, that depends, of course, on where you stop your story


Nul ne peut échapper à son destin.

« Zaitsev. Crains mon nom, crains mes gestes. Ta famille entière paiera pour ta trahison. »

Et bam. Une balle en pleine tête. Bogdan n’avait pas laissé la moindre chance, la moindre place à l’erreur. C’était comme ça. Les Zaitsev ont les craints, ont les respectent, et personne ne doit les trahir. Ils ont la place la plus haute dans le domaine de l’illégalité, sous le couvert du légal. Tout le monde sait, mais personne ne dit rien. Et vaut mieux les avoir dans son camp plutôt que de se les mettre à dos. Et c’est comme ça depuis la nuit des temps. Ils sont vus de partout, ils sont protégés, privilégiés dans la société, et même les Romanov ne disent rien. Ils se taisent, se plie à leur volonté sans leur imposer leur pouvoir. Les courbettes, les regards en disent long, mais les agissements sont simples : passer outre. Les deux familles ne s’apprécient pas trop, mais il est bien qu’en public ils paraissent soudés. Mais dans l’ombre, ni l’un, ni l’autre ne s’acceptent, et voudrait éradiquer l’autre. Ce monde emplit de crainte, et de corruption se transmet de génération en génération. Depuis des décennies.

Bogdan Zaitsev fut le plus craint de tous, car il était le plus sadique, le plus intransigeant. Même envers sa famille, encore plus envers ses ennemies. Quand se fut son tour de transmettre « l’entreprise familiale », il se heurta a quelque chose qu’il n’avait pas prévu : L’absence de fécondité de sa femme. Il l’aimait, envers et contre tout, et ceux malgré son tempérament de feu. Et pour lui, ce n’était qu’avec elle qu’il aurait des enfants, une descendance. Alors il n’a pas lâché, et ils ont essayés durant des années. Des années où il passait ses nerfs sur ses sbires, sur les traitres. Générant encore plus de violence tant sa femme souffrait à enfanter. La violence ayant atteint son paroxysme que sa douce Zenia lui annonça la nouvelle : elle allait donner la vie. Il fut heureux, adoucit par la nouvelle, même si sa cruauté était sans égale, pour sa femme, il allait être autre ainsi que pour son enfant. Et il fut encore plus fier lorsqu’un garçon pointait le bout de son nez : Aleksey. Il était empreint de fierté quand il comprit qu’enfin il allait léguer ses affaires. Il allait tout faire pour que son fils lui ressemble, qu’il soit aussi dur que lui, qu’il soit aussi bon que lui.

Et dès son plus jeune âge, Aleksey a dû se fondre dans le moule. Etre dur, sans cœur, se battre encore et toujours pour être le meilleur. Le sport, les rendez-vous avec son père, l’école. Il devait être meilleur, sans pitié. Cependant très jeune, en son for intérieur, Aleksey savait qu’il ne pouvait pas être comme son père, que ce style de vie ce n’était pas pour lui. Il voulait lui faire plaisir, il se battait pour le rendre fier mais il savait qu’il n’avait pas l’étoffe d’un caïd. Et il ne voulait pas faire ça de sa vie. Puis quand vint l’arrivée de sa petite sœur, Nina, âgé de quatorze ans, il a compris qu’il devait la sortir de cet environnement de violence. Il devait la protéger, elle et sa mère de tout ça. Alors il s’est servi de ses entraînements avec son père, de ses cours, et à quinze ans il s’est engagé dans l’armée. Dans le dos de son père. Faisant la fierté de sa mère. Son père n’a pas réellement compris son choix, et même s'il avait des contacts au sein de l’armée, il ne vit pas ça d’un très bon œil. Pour lui ce n’était pas vraiment un frein à « l’entreprise familiale », juste une dérivation. Aleksey reviendrait à la raison. Il continuait ses affaires sanglantes et illégales, alors qu’Aleksey lui prenait le chemin du respectable. Et enfin, il se sentait à sa place.

Mais tu en es le seul maître.

Mais ce n’était pas une passade, loin de là. Il était major de sa promotion, le meilleur dans tous les domaines. Le physique, l’endurance, la résistance, la visée. Il se spécialisait même dans les forces secrètes russes, maîtrisant le sniper comme personne. Il devenait le meilleur dans ce qu’il faisait, et son père face à ses talents, à ce fils bien plus fort et costaud que lui, ne put qu’abandonner son idée de base. Aleksey ne reprendrait pas leurs affaires, et ça au plus profond de lui, il ne pouvait lui pardonner. Mais les apparences, il devait donner le change, pardonner l’impardonnable. Mais sa vengeance, il la préparait dans l’ombre. Zeina savait qu’un malheur allait s’abattre sur eux, elle essayait de se convaincre l’inverse, mais une petite voix au fond d’elle savait. Nina avait à peine cinq ans, et Aleksey vingt ans, il fallait les protéger de la folie de leur père. Alors, elle fit promettre à Bogdan de ne rien faire à ses enfants, et il le lui promit. Mais ce qu’elle ignorait c’est qu’il s’en prendrait à quelque chose de bien plus fort.

La famille Zaitsev semblait au grand complet, les apparences étaient sauves, Bogdan se vantait même des grades rapidement acquis par Aleksey. Il avouait au grand public lors du bal organisé par les Romanov que son fils était le plus jeune Capitaine de la grande Armée de Russie, se pavanant devant la famille de Russie, démontrant à tous que sa famille était la meilleure. Il pensait avoir toutes les cartes en main pour les détrôner, mais il ne vit pas le coup se jouer.

Aleksey ne supportait plus l’attitude de son père, ses malversations, son côté perfide et sournois, il préférait s’écarter. S’éloigner de son aura néfaste. Habillé de sa tenue de Capitaine, se glissait parmi la foule, ne se sentant pas réellement à sa place. Même s’il avait connu toute sa vie ce genre de réception, celle de ce soir avait un goût amer. Il n’aimait plus les faux-semblants, l’hypocrisie. Il voulait être entier, être quelqu’un de bien, et être non associé à son père. Il voulait être autre pour une fois dans sa vie. Et c’est là qu’il la vit. Belle et douce. Blonde et ravissante. Dans son coin, aussi mal-à-l’aise que lui. Son cœur eut un loupé, et il s’est laissé guider. Il s’approchait d’elle, lui tendit sa main pour l’inviter à danser. Elle acquiesça et ses yeux dans les siens, il y vit ce qu’il a toujours voulu voir : il était autre dans les yeux d’une femme. Il n’était qu’Aleksey. Une valse, des tourbillons incessants, mais son cœur chavirait, tout comme celui de cette jeune femme. Une réciprocité, un début de quelque chose. Une évidence. Et son prénom ne fit que confirmer son coup de cœur : Mélodie. Elle n’était que Mélodie, il n’était qu’Aleksey. Et qu’importe leur nom de famille respectif, ils s’aimaient sans réellement le comprendre.

Tu peux le changer.

Après cette soirée, il n’a pensé qu’à elle. Il lui a parlé, souvent, très souvent. Par mail, par téléphone. Elle vivait en France, il était en Russie. Mais leur amour était réel. Il était sincère. Elle avait beau s’appeler Romanov, il l’aimait d’autant plus. Anastasia et Dimitri, c’était un signe pour lui. Il savait la haine qu’éprouvait son père envers le duc de Russie, mais il s’en foutait. Sa mère le mettait en garde, mais Aleksey était amoureux, et sa mère comprit alors que son fils était perdu, et que le drame allait bel et bien se produire. En le voyant si heureux, elle le couvait, pendant un temps. Puis quand son père apprit, il rentrait dans une colère noire. Il menaçait Aleksey, l’affrontant du regard, lui cognait une droite, que son fils lui rendait immédiatement. Les gardes du corps séparaient les deux hommes, mais le mal était fait. Bogdan reniait son fils, le mit à la porte, et malgré les supplications de sa femme, il ne changeait pas sa décision. Aleksey avait vingt-deux ans, il se retrouvait seul, mais pour la première fois, il se sentit libérer du poids du nom Zaitsev. Il se sentit libre de faire ce qu’il voulait, d’aimer qui il voulait. Et il allait aimer Melodie deux fois plus. Il a alors coupé tous les liens avec sa famille, même si dans l’ombre sa mère lui donnait des nouvelles. Et il fit sa vie comme il l’entendait. Montant dans les grades, devenant Colonel. Il était bien plus libre d’être celui qu’il voulait être. Et durant chacune de ses permissions, il se rendait auprès de Mélodie, pour l’aimer plus fortement, plus intensément. Un peu plus chaque jour. Il savait que tout n’était pas gagné par avance, que les Romanov feraient probablement barrage à leur couple, mais pour elle, il était prêt à toutes les batailles, à toutes les guerres. Alors il décuplait ses chances auprès de famille, montrant une autre face des Zaitsev, montrant qu’il était tout autre, mais il sentait la méfiance à son égard. Aleksey ne se démontait pas pour autant, c’est avec Mélodie qu’il voulait sa vie, elle et personne d’autre.

Alors quand elle lui annonça sa grossesse, il fut aux anges. Il fut si heureux, qu’il fit le sacrifice ultime. Il prit sa retraite de l’armée, pour vivre avec elle, à sa demande. Il n’a même pas eu besoin de réfléchir, la décision était prise. Il voulait tout vivre avec elle, sa grossesse, voir cette petite fille grandir, se montrer présent. Il est venu vivre à Paris, et a appris la langue française avec Mélodie. Il a sacrifié sa vie d’avant pour devenir l’homme qu’il a toujours voulu être. Iéva et Mélodie était ses raisons d’être, et pour rien au monde il n’en changerait. Il n’était qu’instructeur dans l’armée française, mais il s’en foutait, car tous les soirs, il pouvait embrasser sa femme et sa fille. Il était heureux et complet, et ça, ça n’avait pas de prix. Alors, lorsque Iéva a fêté ses cinq ans, il a demandé Mélodie en mariage, voulant lié sa vie à la sienne, et sans l’ombre d’un doute, elle a accepté. Ils étaient heureux, ils se sentaient à leur place, l’un comme l’autre, et elle fixait la date. Le 25 décembre. Double jour, celui de l’anniversaire de son bien aimé, mais celui aussi où elle unirait sa vie à la sienne. Aleksey honoré, et touché de l’acte de sa future femme ne put lui refuser. Un mariage en hiver, un mariage sous la neige, il en avait tant rêvé, même si ce n’était pas sa terre natale qui allait le marier.

Un mariage en blanc, teinté de rouge. Il aurait dû être heureux, ils auraient dû être unis par les liens sacrés du mariage. Elles auraient dû être si belles. Mélodie et Iéva auraient été si belles à ses yeux. Mais il ne les verra jamais. Il ne saura jamais ce à quoi elles auraient dû ressembler. Lui il était prêt, il était vêtus de son costume de marié. Il était dans cette église que Mélodie avait soigneusement décorée. Il était prêt, plus que jamais à s’unir à elle. Mais il n’était pas prêt à ça. Pas prêt à voir le gendarme entrer dans l’église. Pas prêt à entendre lui dire que ses femmes étaient mortes. Assassinées froidement dans la nuit. Il est tombé à genoux. Il les a pleurés durant de longues minutes. Et Aleksey a compris. Tout était lié et il connaissait le coupable. Il a payé pour sa trahison. Bogdan dans l’ombre jubilait, Zeina et Nina pleurait pour la peine que subissait Aleksey. Il a alors rayé ce jour du calendrier. Et il s’est promis un jour de se venger.  

Où le réécrire.

Aleksey a enterré les deux femmes de sa vie, leur a donner une sépulture à la hauteur de son amour pour elles. La faisant fleurir chaque jour d’une centaine de roses rouges. Et il est parti, loin de Paris, loin de la France, pour oublier son chagrin. Et puis il n’obtenait aucune aide des Romanov, qui l’accusait de leurs meurtres. Lui aussi, se sentait coupable de leurs morts, alors le mieux était de partir loin, et de ne jamais revenir. Il s’est engagé dans les services secrets britanniques. Il a décidé de donner sa vie aux services de sa majesté, et au vue de ses qualifications, de ses talents, il a été engagé immédiatement. Il a tout accepté, de la mission la plus simple, à la mission suicide, il devait oublier. Il devait payer sa peine, atteindre la rédemption. Atteindre l’oubli. Mais quand il rentrait le soir, la peine lui tiraillait le cœur, les larmes roulaient sur ses joues. Quand il fermait les yeux, il voyait les yeux bleus de Mélodie, son rire incandescent. Il voyait sa Iéva courir partout, son sourire éblouissants. Il était hanté par leurs souvenirs, hanté par ce qui aurait pu se passer s’il avait été près d’elles. Alors chaque soir, il culpabilisait, il les pleurait, en silence. Et le matin, il repartait au MI6, faire ce qu’il fait de mieux : « Neutraliser des cibles. ». Aleksey se disait qu’au fond la destinée c’était bien foutue de sa gueule, car il prenait le même tournant que son père, mais dans la légalité cette fois.

Puis il reçut cette lettre, un matin de retour de mission, avec une photo. Et quand il vit l’enfant, il comprit qui elle était. Il l’a reconnaissait entre mille, et même si elle semblait plus âgée, il savait qu’elle n’était autre que sa Iéva. Son cœur revivait, pour la première fois depuis trois ans. Il entreprit toutes les recherches pour la retrouver, fouillant même dans la base du MI6 pour la localiser.

Et quand il eut enfin l’adresse, son cœur eut un loupé, et là, devant cette maison, il eut peur pour la première fois de sa vie : et si ce n’était pas elle ? Il sonnait au domicile, déglutissant avec difficulté, et cette petite fille lui ouvrit la porte. Elle ne fit pas que lui ouvrir la porte, mais aussi ses bras et son cœur, quand elle posait son regard sur lui. Et il comprit qu’il ne s’était pas trompé en entendant les mots de cet enfant : « Papa ». Il la serrait alors fort contre lui, pleurant de joie. Il avait retrouvé un bout manquant à sa vie, et ça c’était le plus beau cadeau que la vie lui avait offert.


_________________
Past is
IN MY HEAD
I LOOK AFTER YOU



Dernière édition par Aleksey D. Zaïtsev le Mar 6 Fév - 21:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron H. Wordsworth
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2694-aaron-titreavenir#49service of the queen, une des membres du staff !
► Ami à poil : J'ai un golden retriever, Pearl et un chaton, Pimprenelle.
► Mes messages : 406
► La boite à cookies : 948
► Date d'inscription : 14/02/2017
► Date de naissance : 10/01/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Aaron H. Wordsworth qui boit son thé le Lun 5 Fév - 20:52 ► réponds-lui !


Bonjour à toi ancien que l'on aime de tout notre cœur !
Après presque 2 mois énorme de temps pour faire vos fiches, le staff considère qu'il est temps que l'on vous motive un peu plus avec beaucoup d'amour... enfin si tu finis ta fiche d'ici lundi prochain, on t'épousera et on t'offrira des nounours.

avec pleins d'amour, Aaron, le roi des calinours !

Ps : D'une façon plus administrative, cela veut dire que ta fiche est en danger pour une semaine... faut boucher un peu tes fesses, mon canaris ! Mais on t'aime quand même !

_________________
Wake up, look me in the eyes again, i need to feel your hand upon my face. Words can be like knives, they can cut you open and then the silence surrounds you and haunts you. i think I might've inhaled you, i could feel you behind my eyes. You've gotten into my bloodstream, i could feel you flowing in me ! The spaces in between, Two minds and all the places they have been ! I try to put my finger on it...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mélodie A. Nikolaïevna
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2697-melodie-titreavenir#service of the queen, une des membres du staff !
► Ami à poil : Un chat noir, Alex !
► Mes messages : 1373
► La boite à cookies : 424
► Date d'inscription : 30/10/2016
► Date de naissance : 10/01/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Mélodie A. Nikolaïevna qui boit son thé le Mar 6 Fév - 22:29 ► réponds-lui !


Félicitations, tu es validé(e) !
T'es l'un des nôtres, maintenant. Ah ah, et tu ne t'échapperas pas.

Hello, bienvenue sur « A Sky Full Of Stars » ! Je suppose que tu es perdu mais saches que tu as au moins un groupe car je viens de t’ajouter aux chocolats chauds et gaby sera ton parrain/ta marraine dans cette aventure. Tu pourras le contacter en cas de besoin et même pour savoir quel slip mettre tous les matins. Il t’aidera avec le sourire pour les bonnes et idiotes questions. Il sera là pour t’épauler quand tu en as besoin. Afin de te guider au mieux, je vais te mettre directement dans le jus ! Pour bien commencer ton aventure, je te conseille de lire le règlement mais aussi de remplir ton profil assidûment afin d’aider les membres à savoir un maximum sur ton personnage ! Il faut savoir que c’est un bon comme la bande annonce de ton histoire. Il va attirer l’œil. On veut tous plaire, non ? Maintenant, je vais te donner quelques petits liens, étapes par étapes ! Ce sont surtout des listes administratives et les basiques. Rien de vraiment différent par rapport à un autre forum. Tu pourras découvrir peut-être quelques différences mais rien de plus. N’oublies pas de bien lire les précisions afin de ne pas nous faire répéter avant de demander de l’aide. Si tu as vraiment besoin d’un coup de main, tagues ton parrain afin de lui poser la question. Et les autres se limeront les ongles. Enfin non, ils te proposeront du vernis également, bien entendu. C’est parti, mon spaghetti ?

Tu peux aller au pôle emploi. Ou bien Trouver un pont pour t'abriter. Ce serait chouette aussi que tu fasses des demandes d'amis, c'est toujours mieux, va pas dire le contraire. Ensuite, cherche des partenaires de crimes, et souhaite la bienvenue aux nouveaux. Demande aussi un numéro de téléphone et poste sur Instagram. Tu peux aussi venir jouer avec nous. ou papoter, c'est cool, aussi. Oh et puis, renseigne-toi sur les couronnes. D’ailleurs tu as une couronne d’évolution d’emblée calculée sur base correcte sur la crédibilité et originalité de ton personnage. N’oublies pas d’aller lire à ce sujet. Ce n’est pas vraiment sorcier mais ton parrain sera là pour t’aider si besoin est.


RAPPEL◗ N'hésite pas à poser la moindre question au membre du staff qui sera responsable de toi.


Les couronnesLes adresses postalesLa liste des jobsRecherche de partenairesderniére édition le 22.01.2018sujet écrit par Lily


babouchka Surprised !

_________________

If I should stay... i would only be in your way, so I'll go, but I know ! I'll think of you ev'ry step of the way and I will always love you... I will always love you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
I don't care, go on and tear me apart
le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui boit son thé le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» le fameux dawn???
» Décrassage au dawn avec les laveuses frontales ou HE
» Ship of Shame : MFV Atlantic Dawn
» LIQUIDE A VAISSELLE DAWN:
» Nicophine, ca faisait longtemps !!!