Une serviette peut-être? Ft Maxan

Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► Mes messages : 430
► La boite à cookies : 1663
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Lun 29 Jan - 19:11 ► réponds-lui !

♛ Une serviette peut-être?

▼▲▼

La vie reprenait doucement son cours… Enfin tout doucement… Déjà, il avait arrêté de boire. On se calme, c’est juste qu’il avait pris conscience que cela ne lui faisait plus rien. Avec ou sans verre, il était toujours aussi malheureux. Il ne souhaitait ça même pas à son pire ennemie. Cette impression qu’une partie de vous a été arrachée, que vous ne serez plus jamais heureux. Il se réveillait le matin avec une douleur dans la poitrine, et il s’endormait avec son visage et les larmes qui coulaient de ses yeux. Léonie était déjà partie depuis trois mois et pourtant, c’était comme si elle était morte hier. Elle était sa seule famille. Non, il ne devait pas dire ça Caleb était sa famille, lui aussi. Et Ezekiel aussi était toujours fidèle au poste. Mais c’était différent. Ils n’étaient pas son sang. Nini avait laissé un trou dans son cœur et dans sa vie. C’était encore pire car, ils avaient vécu ensemble pendant quelques mois. Parfois il se disait qu’il lui avait offert quelques mois de bonheur. L’espace d’un temps, elle avait vécu la vie d’une fille de son âge. Pourtant, il n’avait pas pu la protéger d’elle -même. Bordel, il fallait qu’il arrête de brouiller du noir. Il était à peine deux heures de l’après-midi et il était déjà sur le point de se foutre en l’air. La semaine, il bossait avec le Premier ministre, le week-end, il essayait de s’empêcher de buter Arsen. Il fallait qu’il sorte, qu’il se trouve une occupation. La boxe ? La veille, il avait tellement tapé dans le sac pour se défouler qu’il s’était foulé le poignet. Donc mauvaise idée. Aller voir, Caleb ? Il ne revenait que le lendemain d’une tournée. Ezekiel ? Ce pauvre devait déjà le supporter assez. Sa colocataire ? Elle travaillait. Et puis, elle allait lui dire de boire un verre, et puis, il finirait par partager le même lit et cela n’apporterait rien ni à l’un ni à l’autre. On en revenait toujours à Ez. Il allait le faire rire, ils passeraient un bon moment et puis, il pleurait mais l’espace d’un instant, il oublierait tout. Juste quelques minutes. Il prit son manteau et sortit dans la rue. L’air rentra dans ses poumons pour la première fois depuis le début de la journée. Il prit un temps pour respirer. Léonie aurait adoré vivre ici. Peut-être qu’elle aurait pu devenir aussi célèbre que J.K Rowling. Il appela un taxi et monta direction Seven sister. Il avait pris la clé de l’appartement de son ami. Sait-on jamais, s’il n’était pas là. Il pourrait toujours l’attendre. Il regarda vers l’extérieur. S’imaginant sa sœur dans chacun des lieux qui défilaient sous ses yeux. Le chemin fut bref. En même temps, plongé dans ses pensées, cela ne pouvait pas être autrement. Il ne prit même pas la peine de sonner à l’interphone. Ez n’avait pas parlé d’une copine aucune risque de l’interrompre. Pas comme sa sœur la première fois. Voilà qu’il repensait à elle. Bordel, il ne pouvait pas penser à la mystérieuse inconnue. Celle qui l’avait sentir vivant pendant une soirée ? Qu’est-ce qui lui avait pris de partir en courant aussi ? Il était parfois con. Il entra sans attendre. « Ez. T’es là ? » Aucune réponse. Pourtant, il entendit l’eau couler dans la salle de bains. Bordel, il ne venait quand même pas de se lever. Ce n’était pas la première fois qu’il le verrait à poil. Enfants, ils s’étaient même amusés à comparer leurs anatomies. Il ouvrit brusquement et sans réfléchir la porte de la salle de bains. « Allez, mon chou, on s’est que t’as la plus grosse mais sors de la douche. » dit-il avant que son regard ne se pose sur le corps nu d’une magnifique jeune femme.
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1100
► La boite à cookies : 1766
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Lun 29 Jan - 19:33 ► réponds-lui !

noan & maxine
une serviette peut-etre ?

Assise devant la télé, ton bol de céréale a la main et ton téléphone dans l'autre, tu as stopper les chaines devant les dessins animés. Tu t'en fiches, pour le moment tu es concentrée sur ton compte instagram et tu prends même un selfie pour le publier, toi et tes céréales. Tu ne sais plus trop l'heure qu'il peut etre, c'est toujours ainsi quand tu bosses pas. Ton frère est sortie, tant mieux tu as la maison pour toi toute seule et t'adores ça. T'as pas debout depuis longtemps et tant mieux, comme ça tu es en forme, et tu pourrais même aller courir un peu pour prendre l'air.. Mais non, sinon tu ne pourras pas profiter de l'appartement. Ca fait environ un an que tu es de retour, après six ans de voyage à travers le monde, ca te fait parfois etrange cette vie là, alors qu'avant tu comptais sur la générosité des gens et sur la chance, surtout sur la chance. Là, t'as un lit moelleux, une télé et même une salle de bain ! Tient d'ailleurs, tu reposes ton telephone sur la table basse et tu te lèves, déposant dans la cuisine ton bol vide pour ensuite aller a la douche. Tu retires ton t-shirt et le short, ainsi que tes bijoux que tu poses dans un coin ou il y a tes affaires bien ranger.. parce que Ezekiel est passé par là sinon c'était le bordel. Et tu peux enfin faire couler l'eau pour te mettre dessous, refermant le rideau de la douche. Le temps pas vite et tu n'entends pas vraiment la porte, ni même la voix qui se lève dans le salon. Tu as de l'eau dans les oreilles, du shampoing aussi surement et t'es occupée à retirer tout cela de tes longs cheveux. Mais tu ne pensais pas etre interrompu. « Allez, mon chou, on s’est que t’as la plus grosse mais sors de la douche. » Tu sors instantanément de tes pensées alors que l'eau coule encore le long de ton corps et que la mousse glisse elle-aussi jusqu'au sol de la douche. Tu tournes les yeux vers ce type, alors que tu écarquilles brusquement les yeux quand tu comprends que tu ne connais pas ce type et surtout, qu'il est clairement en train de te mater. Bon généralement ça te gêne pas plus que cela mais t'es surprise là, heureusement que tu n'étais pas en train de faire le nettoyage de la pelouse ! Et là, c'est plus fort que toi, c'est l'instinct de survis parce que tu viens serrer le poing et le cogner sur le visage du type devant toi. Non mais sérieusement, comment il est entré d'abord ? Tu profites qu'il se plaigne du coup pour attraper son col, tu donnes un coup au niveau de l'interieur du genou pour le mettre au sol et t'es toujours à poil. Autant dire qu'il a une vu parfaite et de très près, de ton anatomie. « t'es qui toi ? tu fous quoi ici ? et comment t'es entré ? réponds ou je te refrappe ! » T'es penchée vers lui, la poitrine à l'air libre et sous ses yeux. Tu grognes, avant de lever ton poing a nouveau pour le menacer de parler. T'as toujours été ainsi, bagareuse, fonceuse, une vrai casse-coup et c'est pour ça que tu ne supportes pas que tes frères te surprotégent parce que tu sais parfaitement te défendre toute seule. T'es en train de noyer le sol, tes cheveux égouttes à flots sur le sol et ton corps entier se voit recouvert de perle d'eau et parfois encore un peu de mousse.


_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► Mes messages : 430
► La boite à cookies : 1663
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Mar 30 Jan - 17:10 ► réponds-lui !

♛ Une serviette peut-être?

▼▲▼

Il devait être dans un cauchemar. Non, rectification, c’était le plus beau rêve de sa vie. Non mais sérieusement… Qui n’a jamais rêvé d’arriver dans une salle de bains et d’y voir une femme complètement nue. Et je ne parle pas de votre mère ou pire de votre grand-mère. Non, je parle de la féminité incarnée. Une magnifique brune avec un visage magnifique. Un corps à damner un sain. Il y avait tout là où il fallait. Il n’arrivait même plus à détacher ses yeux de son corps. Pour la deuxième fois en trois mois, son esprit était complètement vide. C’était peut-être triste de le dire mais à cet instant, Nini n’était plus dans son esprit. On va éviter de parler de ce qu’il y avait dans son esprit à cette instant. Disons, que pour faire court, cela avait un rapport avec la pointe de ses sains qu’il voyait pointer sous la caresse de l’eau chaude de la douche. Non, mais, sérieusement du haut de son crâne, jusqu’à ses orteils, en passant par son derrière sans cellulite, elle était magnifique. Il ne bougea pas d’un millimètre lorsqu’elle sortit de la douche. C’était comme, s’il était sur le bouton stop. Merde, on aurait dit qu’il n’avait jamais vu une femme de sa vie. Alors, que son lit était rarement libre. Par contre, c’était bien la première fois, qu’il tombait sur une magnifique créature, nue et sexy. Ce n’était pourtant pas son anniversaire et Noël était déjà passé depuis un mois. Il n’allait pas s’en plaindre mais le problème c’est qu’avec son esprit presque suicidaire, il avait des petits problèmes de réaction. A l’inverse, la jolie brune était plutôt réactive et avant qu’il est pu s’en rendre compte, il venait de recevoir un coup de poing sur le visage. Dire qu’il voyait des chandelles serait mentir. Elle avait de la force mais ce n’était pas la première fois, qu’il recevait un coup au visage. Dernièrement, il en avait même reçu beaucoup. La boxe qui avait toujours été son havre de paix, était aujourd’hui ce qui le gardait encore en vie. Plus rapide que Lucky Luke, elle lui donna un coup dans la jambe qui le mit à genoux. Non, c’était une blague ? D’abord, elle le frappait et en plus, elle loupait son entre-jambe. Elle croyait lui faire peut ou quoi ? Il voulut la regarder dans les yeux mais c’était un mec. Son regard resta au niveau de son entre-jambe. Bordel, elle faisait même la brésilienne la coquine. Non, mais comment on pouvait résister à ça ? Ce n’était pas nouveau, il avait été toujours un séducteur. Il aimait séduire, coucher, prendre du plaisir…. Et voilà qu’on lui mettait l’olympe sous les yeux. Pourtant, il se retient pour une seule raison. Il était dans l’appartement de son ami. Conclusion : c’était sans doute sa copine du moment. Il ne voulait pas d’histoire même pour une aussi jolie fille. Pourtant, il n’avait pas l’intention de se laisser frapper comme ça. D’un seul coup, il lui attrapa les jambes et la fit basculer en arrière. Il la retint pour ne pas qu’elle se fracasse le crâne contre le carrelage. Sans qu’elle s’y attende, il lui attrapa les bras et les emprisonna au-dessus de sa tête. Il se mit au-dessus d’elle. Bon, c’était pas la meilleure idée du siècle. Déjà, qu’elle était sexy et que reconnaissons le, il restait un homme qui avait un gros penchant pour le plaisir charnel. Pourtant, Ezekiel restait dans son esprit. Ses lèvres à quelques centimètres de celle de la jeune femme, il était vraiment tenté d’y goûter. « Premièrement, lorsque tu frappes un mec, vise les bijoux de famille et surtout assure-toi qu’il ne pratique pas la boxe depuis l’âge de treize ans. » dit-il avec un large sourire. Bordel, dans cette position, il sentait le plaisir monter dans son corps et surtout en dessous de la ceinture. « Deuxièmement, avec un corps pareil, tu devrais d’abord mettre une serviette avant de tenter quoique ce soit… Tu as surtout de la chance que j’aime trop Ez pour me taper sa copine. » Toujours aussi classe Noan.
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1100
► La boite à cookies : 1766
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Mar 30 Jan - 17:29 ► réponds-lui !

noan & maxine
une serviette peut-etre ?

Pour une fois que tu as la maison pour toi toute seule, voila qu'un inconnu, bien que séduisant, débarque et casse ton moment sous la douche. Heureusement que tu n'étais pas encore en grande conversation avec ton corps parce que ça aurait été hyper gênant. Quoi que pas pour toi, tu t'en fiche un peu. Mais quand même, heureusement que tu n'étais pas en pleine séance de masturbation quand il a ouvert le rideau parce que là c'était pas un coup il se prennait mais carrement le meuble de la salle de bain ! Pourtant, alors que tu l'as déjà frapper et mis a genoux, tu pensais avoir le dessus. Mais c'était une véritable erreur. Toi tu fais pas de boxe ni d'art martiaux, tu as appris a te battre en regardant tes frères et leurs copains faire, et trainant derière leurs pattes et en te bagarant à l'école et dans la rue comme une petite racaille. Au final tu sais juste te défendre mais pour un véritable combat c'est peine perdu. Et c'est le cas puisqu'il inverse aussitot la situation et c'est toi qui bascule en arrière. Il est sympa de faire en sorte que tu ne te fracasse pas contre le carrelage mais le voilà au dessus de toi. Tu hausses un sourcil, il ne te fait pas peur pour autant et ses lèvres ont beau être proche des tiennes ça ne te perturbe absoluement pas. Au contraire, tu le sufille du regard pendant que ton corps se séche à l'air libre, que le froid de la pièce fait durcir les petites pointes qui l'étaient déjà et fait frisonner la peau. « Premièrement, lorsque tu frappes un mec, vise les bijoux de famille et surtout assure-toi qu’il ne pratique pas la boxe depuis l’âge de treize ans. » Si tu n'as pas viser les parties, c'est uniquement parce que tu n'es pas psychopathe à ce point là. Cependant tu ne fais rien, mais tu grognes un peu quand même. Il fait de la boxe ? Et alors ? t'as même pas peur quand même ! « Deuxièmement, avec un corps pareil, tu devrais d’abord mettre une serviette avant de tenter quoique ce soit… Tu as surtout de la chance que j’aime trop Ez pour me taper sa copine. » Tu arques un sourcil avant de simplement te mettre à eclater de rire. « sa copine ? moi et Ez ? beurk ! » Bon tu abuses parce que tu sais bien que tes deux frangins sont sexy et séduisants, tu ne peux pas le nier et c'est surement dans les gênes des Evans. Mais t'imaginer en couple avec ton frère c'est vraiment dégoutant. Tu ne bouges pourtant pas, t'es toujours totalement nue en dessous de lui et si Eze' debarque a ce moment là, ça serait vraiment drole pour ce type. Tu hausses les épaules pour simplement passer ta langue sur tes lèvres afin de les humidifier. « bon.. tu me passes une serviette au lieu de raconter de la merde ? » Tu te redresses un peu, juste le haut afin de pouvoir te maintenir sur tes coudes. Tu sesn deja ta poitrine froler son corps mais tu réagis pas. Dans le fond, t'as beau etre un véritable garçon manqué, t'adores savoir que tu fais de l'effet. « Ez' est pas là pour la journée, et il risque de rentrer tard... Bon la serviette, grouille ! boxe ou pas, mon genou est bien placé pour faire coucou a tes noisettes là ! » Effectivement, t'as un genou entre ses jambes.


_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► Mes messages : 430
► La boite à cookies : 1663
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Mar 30 Jan - 18:11 ► réponds-lui !

♛ Une serviette peut-être?

▼▲▼

Il fallait vraiment qu’il pense à se faire soigner. Non mais vraiment. L’alcool n’avait aucun effet contre son chagrin. Par contre, une jolie demoiselle ou un homme musclé et pouf, il pensait à plus rien. Il pensait souvent avec son deuxième cerveau. En réalité, c’était surtout que l’espace de quelques minutes, il oubliait que sa sœur n’était plus là… Qu’il était seul. Lorsque ses mains ou sa bouche étaient occupés, c’était difficile de penser à sa sœur… C’était surtout dégueulasse. Enfin, bref. Il avait une jolie fille sous lui, et pouf, tout était oublié. Pourtant, il savait qu’à la seconde où il la lâcherait, à la seconde où elle serait la copine d’Ez habillée, les souvenirs de sa petite blonde sœur et la douleur de sa perte reviendraient au galop dans son esprit… Avec eux, la douleur et l’envie que tout autour de lui disparaisse. Mais, pour l’instant ses lèvres étaient proches… Peut-être un peu trop de celle de la jeune femme et son regard ne quittait pas celui en colère de la jeune femme. Elle finit par se calmer, plus embêter, non dégoutter par l’image de Ezekiel. Et merde, voilà qu’il avait affaire à une lesbienne. Il n’avait rien contre elles. Au contraire, elles étaient sans limites et on passait souvent une super soirée à boire, à faire une compétition pour savoir qui aura la plus belle fille… Le problème, c’est qu’elle ne couchait pas avec lui. Il comprenait maintenant pourquoi, cela ne lui faisait rien d’avoir un homme au-dessus de lui et surtout pourquoi, elle n’avait pas eu peur de se battre contre un homme qui faisait deux fois sa taille. Bordel, il avait vraiment un poisse phénoménale. Une jolie demoiselle, qui l’espace d’un instant aurait pu être un havre de paix, était d’un autre bord. Elle se redressa et ses seins vinrent se coller contre sa poitrine mais la charme était brisée… Du moins dans sa tête. Car dans son pantalon, c’était autre chose…. Mais passons. Surtout que la jeune femme n’avait pas l’air de le remarquer. Il n’y avait que son entre-jambe pour le remarquer. Lorsqu’elle ouvrit la bouche de nouveau, ce fut comme un ouragan. Ez. Nini. Il était venu pour oublier sa peine, pour voir son ami. Il se releva d’un seul coup et relâcha la jeune femme par la même occasion. Merde. Il était vraiment malade. Il n’y avait pas d’autre explication. Il attrapa la serviette et la tendit à la jeune femme. Il ne l’aida pas à se relever. Alterne enlèvement galanterie. « Tu devrais moins parler et agir. J’aurais pu être un violeur… Et lui, il n’en aurait rien eu affaire que t’aimes les minous. » Il en profita pour mater encore une fois. D’accord, elle n’était pas de son bord, d’accord la douleur avait de nouveau pris son coeur en otage mais ce n’est pas parce qu’on est au régime qu’on ne peut pas regarder les desserts. Il n’avait plus rien à faire ici. Il n’allait pas pouvoir avoir une aventure torride dans une salle de bains, Ez n’était pas là. Qu’est ce qu’il fautait encore là. Il se retourna et alla vers la sortie. « Tu peux dire à Ezekiel, que Nono est passé et qu’il me doit encore une bouteille de vodka pour avoir parier sur Chelsea… Il comprendra... » La grande question est qu’est-ce qu’il allait faire maintenant ? Retrouver sa colocataire ? Au moins, elle l’écouterait. « Au passage, t’aurais pu aussi faire un tatouage sur ta magnifique poitrine... » dit-il avant de fermer la porte et rigolant. Au moins, il aurait souri un peu aujourd’hui.  
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1100
► La boite à cookies : 1766
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Mar 30 Jan - 18:29 ► réponds-lui !

noan & maxine
une serviette peut-etre ?

 Tient, il fait la gueule ? Rho il est pas drole le pote de ton frère. Tu suppose qu'ils sont potes puisqu'il avait la clé apparement et qu'il cherchait ton frère. D'ailleurs, celui là ne dit pas qu'il cohabite avec sa petite soeur ? L'enfoiré ! T'es sur qu'il raconte plein de conneries en plus. Mais bon, tu ne sais plus trop sa vie. Ca fait un an que t'es de retour mais tu etais absente depuis six ans, aujourd'hui, en plus du taff pour payer les factures avec lui, tu n'as pas vraiment eu le temps de savoir avec qui il traine ni même de savoir si ces potes etaient mignon. Dans ceux que tu connais, il n'y a que Caleb que tu as revu, lors d'un de ses concerts, et bizarrement vous avez finit la nuit ensemble. Mais bon, c'etait juste pour le plaisir de prendre du plaisir quoi. Il te donne une serviette mais ne t'aide pas à te redresser, mais ca ne te perturbe pas plus que cela. Tu te redresse, toujours totalement nue et plus seche que prévue maintenant. « Tu devrais moins parler et agir. J’aurais pu être un violeur… Et lui, il n’en aurait rien eu affaire que t’aimes les minous. » Tu hausses un sourcil, que t'aimes les minous ? Il raconte quoi lui ? Ho, il croit que tu es gay ? Ha ha ! La bonne blague ! « Tu peux dire à Ezekiel, que Nono est passé et qu’il me doit encore une bouteille de vodka pour avoir parier sur Chelsea… Il comprendra... » Nono ? Noan ? Le noan sur qui tu bavais quand tu etais adolescente ? Pour qui tu etais toute mouillée le soir ? Celui qui t'envoyais toujours boulet parce qu'il disait que tu etais un boulet ? Tu n'as pas vraiment le temps de reagir, tout en enroulant la serviette enfin autour de ton corps nu. « Au passage, t’aurais pu aussi faire un tatouage sur ta magnifique poitrine... » Tu souris alors que tu n'attends pas vraiment qu'il s'éloigne pour lui sauter dessus, tu passes tes bras autour de sa nuque et tes jambes autour de sa taille. bon le soucis c'est que la serviette ne tient pas vraiment et que la voilà de nouveau au sol. Tu es donc de nouveau totalement nue, ta poitrine se pressant contre lui alors que dans cette position tu es un peu plus grande que lui. Tu souris, vraiment, tes yeux dans les siens alors que tu réponds enfin avec un petit air taquin. « tu ne m'as pas reconnu, n'est-ce pas ? » Tu ricanes et pour te venger tu viens même plaquer tes lèvres contre les siennes. Pas longtemps, juste pour l'ennuyer. « et j'suis pas lesbienne ! Bon, tu veux un indice ? » Tu n'attends pas vraiment de réponse puisque tu ajoutes a son oreille, d'une voix plus suave, plus féline aussi. « j'ai passé mon adolescence à me masturber en pensant a toi » Tu donnes un coup de langue sur son oreille avant de quitter ses bras et de repartir chercher la serviette. t'es une garce en plus, parce que tu lui tournes le dos pour te pencher en avant afin d'attraper la serviette que tu viens de nouveau nouer autour de ton coup. Tu te retournes vers lui, croisant tes bras sous ta poitrine en attendant d'avoir une reaction de sa part. T'as un petit sourire sur le coin de tes lèvres, toujours.



_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► Mes messages : 430
► La boite à cookies : 1663
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Mar 30 Jan - 19:03 ► réponds-lui !

♛ Une serviette peut-être?

▼▲▼

Bon, maintenant, il avait toute l’après-midi devant lui. Qu’est-ce qu’il allait pouvoir faire ? Se jeter d’un pont de la Tamise ? Non, il devait pas penser. Léonie était malade, et l’autre enfoiré le savait. Pourtant, il l’avait séduite, et l’avait laissé là comme l’enfoiré qu’il était. Pour se marier avec une autre blonde. Mon dieu, il aurait le buter lorsqu’il était encore à New York. Qu’elle était la différence entre sa vie maintenant et la prison ? Aucune, il se sentait prisonnier d’une vie dont il ne voulait pas. La grande question est qu’est-ce qu’il allait faire pour ne pas avoir des idées noires. Peut-être qu’il devait reconsidérer son idée de rentrer chez lui. Peut-être que sa colocataire serait là. Il savait que cette relation n’était sain, ni pour l’un ni pour l’autre. Pourtant, il oublierait. Il ne ressentirait rien et n’aurait pas d’idée noir pendant une soirée. Bordel, pourquoi Ezekiel n’était pas là pour l’empêcher de faire encore une connerie. Car coucher avec sa colocataire quand ça n’allait pas ou qu’il avait une envie, c’était une connerie. Peut-être qu’il devrait aller dans un bar. Même en plein milieu d’après-midi, il pourrait trouver quelqu’un pour s’amuser. Il était en train de réfléchir lorsqu’il sentit un corps mouillé venir se coller contre lui. Enfin coller, non, elle l’avait agrippé en passant ses jambes autour de sa taille. Non, mais what ? Il devait être dans un rêve. Oui c’était ça, il allait finir de se réveiller dans quelque instant. Il eut envie de se pincer pour vérifier mais il avait passé ses bras sous les fesses de la jeune femme pour la retenir. Eh oh, elle était nue quand même. Si c’était un rêve, il pouvait au moins profiter de sa peau nue contre la sienne… Et pas n’importe quelle partie de son corps. Il essaya de comprendre ce qu’elle lui racontait. Reconnu ? Euh non. Enfin pour l’instant dans sa vie, il n’avait pas vraiment le temps de jouer à deviner qui était qui. Puis, elle posa ses lèvres sur les siennes avant de les retirer. Ouah le baiser, le plus court de l’histoire, mais en même temps tout aller trop vite dans cette histoire. Et puis, c’était quoi ça ? Se masturber en pensant à lui ? Adolescent ? Oh !!! On était dans un mauvais porno ou quoi ? Et voilà qu’elle était déjà partie pour récupérer sa serviette. Elle fit même exprès de se pencher mais il ne regarda même pas. Non, il se demandait s’il n’avait pas pris de la drogue. Est-ce qu’il se faisait un mauvais tripe ? En plus, elle lui sourit. Non, mais c’est une blague. Où sont les caméras ? C’est qui lui fait une blague, il n’y a pas d’autre explication. « Est-ce que t’es bipolaire ? » La question était sortie comme ça. Il était complètement paumé, mais plus que d’habitude. Les ravages de la drogue c’est pas beau à voir. «  Je suis content que tu te donnes du plaisir en pensant à moi… Non mais vraiment ça flatte mon égo et tout mais tu sais, il y a beaucoup de mec qui rêverait de te faire jouir tu sais ? » Non, mais qu’est-ce qu’on pouvait répondre à ça ? Bordel, la meuf se donner du plaisir en pensant à lui. C’était une psychopathe ? « Il y a encore dix minutes, je t’aurais dit que je rêverais de te baiser mais là, j’avoue que j’ai plus envie de te dire d’aller te faire soigner... » Il respira un bon coup. Il n’avait même plus envie de quoique ce soit. Son entre-jambe avait cessé d’avoir du plaisir. « Un coup t’es lesbienne, un coup tu me sautes dessus ! C’est Ez qui me fait une blague ? » Soudain, il se tourna vers la chambre de son ami et se mit à crier. « Ez, ta blague est finie et elle était vraiment naze. »
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1100
► La boite à cookies : 1766
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Mar 30 Jan - 19:37 ► réponds-lui !

noan & maxine
une serviette peut-etre ?

 Ses lèvres ont un petit gout sucrées sympatique, ses mains sous tes fesses te plaisent vraiment. Il a l'air totalement paumé mais ça te permet de te venger un petit peu de toutes les fois ou ils t'ont envoyé chier. Là, t'as bien vu qu'il n'a pas raté un morceau de peau du regard, qu'il a bien mater tes seins, tes cuisses aussi. Lui montrer ce qu'il a raté, en quelque sorte. Mais bon tu peux le comprendre, tu n'étais pas aussi bien foutu avant. Enfin si, t'avais juste une gueule différente avec l'appareil dentaire et les problemes d'adolescentes. Tu finis par t'éloigner, récuperant la serviette pour te couvrir. « Est-ce que t’es bipolaire ? » Tu hausses un sourcil, sérieusement ? il te demande si t'es bipolaire ? Tu comprends rien, il se tape un délire tout seul ? Non bon tu laisses couler et tu patientes. «  Je suis content que tu te donnes du plaisir en pensant à moi… Non mais vraiment ça flatte mon égo et tout mais tu sais, il y a beaucoup de mec qui rêverait de te faire jouir tu sais ? » Tu as dit durant ton adolescence, ça ne veut pas dire que tu penses encore a lui durant ces moments là. Quoi que.. Maintenant que tu l'as revu peut etre que ça reviendra mais tu ne le diras pas cette fois, après tout ce n'est pas comme quand t'étais gamine et que tu les entendait te dire de partir a chaque fois que tu approchais de leur groupe de mecs.  « Il y a encore dix minutes, je t’aurais dit que je rêverais de te baiser mais là, j’avoue que j’ai plus envie de te dire d’aller te faire soigner... » Tu roules des yeux, alors qu'il continue de blablater, tu t'éloignes un peu pour attraper un t-shirt trop grand pour toi dans la salle de bain. C'est le tient, un sublime t-shirt noire avec le symbole de superman dessus. bon, superboy plutot. « Un coup t’es lesbienne, un coup tu me sautes dessus ! C’est Ez qui me fait une blague ? » Lesbienne ? Mais t'as dit que tu n'étais pas lesbienne, il est con ou quoi ? Tu viens poser une main a ton front, non mais il est dingue. « Ez, ta blague est finie et elle était vraiment naze. » Et voilà qu'il gueule a travers la pièce. Tu attrapes un shorty que tu enfiles pour cacher enfin ton petit cul. « Rha mais je t'ai dis qu'il etait pas là ! et c'est pas une caméra cachée. » tu secoues la tête. « et pourquoi tu crois que je suis lesbienne d'abord ? En plus j'ai dis que j'étais ado, pas que je le faisais encore.. quoi que maintenant que je t'ai revu.. » tu ricanes un peu avant de simplement aller t'asseoir sur le canapé. « Ezekiel... C'est mon frère. ! » Tu t'installes donc, pas vraiment pudique parce que même si tu as cacher ton intimité, tu ne serres pas vraiment les cuisses actuellement. Tu attends de voir comment il va réagir en apprenant que tu es bien Maxine, si tout fois il se souvient de ton prénom. C'était principalement : Max, la gamine, la chieuse, casse-couilles et toutes les déclinaisons possibles.



_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► Mes messages : 430
► La boite à cookies : 1663
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Jeu 1 Fév - 18:47 ► réponds-lui !

♛ Une serviette peut-être?

▼▲▼

Il était arrivé dans une autre dimension. Qui était cette fille ? Franchement, si Ezekiel avait décidé de lui faire une blague, il avait vraiment pris une fille vraiment perchée. Bon d’accord, c’était bizarre pour une blague. D’abord, Ez ne savait pas qu’il devait passer, alors pourquoi lui faire une blague. Bon l’avantage, c’est qu’il avait pu se rincer l’oeil avant de comprendre à quel point, il manquait des cases dans le crânes de cette fille. D’abord, elle le frappait, elle était distante et ensuite, elle lui sautait dessus, l’embrassait et lui murmurait des choses qui en aurait fait bander plus d’un. Et il aurait sans doute eu envie de se la faire, si son esprit morose n’avait pas pris le dessus… Et aussi, s’il n’avait pas un peu peur de ce qu’elle pouvait lui faire. Elle s’éloigna sans doute pour aller s’habiller. Il ne savait pas trop, s’il était déçu ou si il était heureux de voir qu’elle n’avait plus l’intention de tenter un coup fourré. Au moins, ne plus la voir devant lui, lui permis de reprendre un peu ses esprits. Bordel, sa vie était un vrai bordel actuellement, il n’avait pas vraiment de se prendre la tête à comprendre ce que cette femme essayait de lui dire. Elle avait beau être charmante et sexy, il avait besoin d’un décodeur pour la comprendre. Il allait filer lorsqu’elle revint et s’installa dans le canapé en face de lui. Merde, elle s’était couverte mais même comme ça, elle était sexy. Bordel, est-ce qu’il était vraiment aussi faible face à une femme ? Il y a trois mois, il aurait dit non. Il avait des aventures mais ce n’était pas vraiment à vouloir se faire une meuf pas très net, juste parce qu’elle était jolie. Enfin, maintenant, c’était le cas. Je le redis, il devrait penser à se faire soigner. On ne pouvait pas trouver la paix de l’esprit avec des coups par-ci par-là. Lorsqu’elle ouvrit de nouveau la bouche, il faillit rire. Ce n’était pas une blague, c’était pire. Non, mais sérieux, il avait bavé sur la sœur d’Ez. La petite Maxine. Celle qui les suivait partout, avec son appareil. La petite ado. Ce n’était pas qu’elle n’était pas mignonne mais bon, c’était pas son style de faire dans les gosses. Non, mais bordel, il n’avait pas simplement bavé. Il avait déjà imaginé dans sa tête le meilleur porno. Toutes les choses qu’il avait pensé lui faire… Le genre de chose où elle l’aurait supplié d’arrêter tellement le plaisir aurait été intense. Non, mais, sérieux. Comment elle avait pu changer autant et devenir une bombe atomique ? Le genre pour qui on pourrait dépenser la troisième guerre mondiale. Pourtant, lorsqu’il la regarda dans les yeux. Oui, il avait autre chose à regarder avant. Il reconnaissait la petite fille de son enfance. « Oh putain Mini… Je rêve. Mais t’es revenu quand ? » Bien sûr qu’il se souvenait d’elle maintenant. Enfin, non, dans sa tête, elle était encore une gamine chiante avec un appareil dentaire. Bon maintenant, il avait plus envie de se la faire. Il s’installa dans un fauteuil en face d’elle. Il avait besoin de s’asseoir. Elle lui avait quand même dit qu’elle se masturber en pensant à lui enfant. Merde. « Attends, j’ai besoin de temps pour comprendre... » Il la regarda encore dans les yeux. « Je comprends mieux pourquoi quand j’ai parlé de Ez, ça t’a dégouté… J’ai pensé que t’aimais les femmes... » Il passa sous silence, le fait qu’il avait été vexé qu’elle ne ressent rien lorsqu’il s’était collé contre elle, mais passons, c’était la petite sœur d’Ez quand même. « Par contre, c’est quoi cette histoire de masturbation ? Toi Mini tu sais ce que ça veut dire ? » dit-il avec un petit sourire. Ouah, pourquoi, Ez ne lui avait pas parlé d’elle. « Mais qu’est-ce que tu fous là ? A part prendre des douches, frapper des mecs et les embrasser après ? Sérieux, t’es devenu dingue ou quoi ? »
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1100
► La boite à cookies : 1766
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Ven 2 Fév - 12:00 ► réponds-lui !

noan & maxine
une serviette peut-etre ?

Voilà, tu viens de lui dire clairement que ton frère, bah c'est son pote et il ne faudra que quelques secondes pour qu'il fasse le rapprochement avec cette gamine qui les collait surement un peu trop à leur gout et qui voulait tout faire comme eux. « Oh putain Mini… Je rêve. Mais t’es revenu quand ? » Tu souris, ouaip c'est bien toi, bien que tu roules des yeux à ce surnom que tu n'avais pas entendu pendant six ans. « Attends, j’ai besoin de temps pour comprendre... » Besoin de comprendre quoi ? Que t'as grandit et que t'es plus une gamine ?  « Je comprends mieux pourquoi quand j’ai parlé de Ez, ça t’a dégouté… J’ai pensé que t’aimais les femmes... » Bah ouai, imaginer etre la copine de ton frère c'était vraiment gore, même pour toi. Tu sais bien que tes frangins sont canons, mais quand meme c'est pas le genre de la maison de faire dans les tendances incestueuses. « Par contre, c’est quoi cette histoire de masturbation ? Toi Mini tu sais ce que ça veut dire ? » Tu ris, parce que c'était vraiment très drole de voir la tête qu'il a fait quand tu lui as dit cela. Pourtant tu n'as pas menti, plus jeune, durant ton adolescence tu avais les hormones qui bouillonnaient et c'etait toujours a lui que tu pensais, t'avais un truc, peut etre pas amoureuse mais tu craquais totalement pour Noan. « Mais qu’est-ce que tu fous là ? A part prendre des douches, frapper des mecs et les embrasser après ? Sérieux, t’es devenu dingue ou quoi ? » Tu ricanes de plus belle en haussant les épaules « je vis ici.. depuis un an.. Je t'es frapper parce que tu savais pas qui tu etais. Et je t'ai embrassé quand tu as dis qui tu etais. J'suis pas dingue.. pas totalement. » Tu lui souris de plus belle alors que tu finis par te redresser, tu quittes le salon pour rejoindre la cuisine dans ta tenue pas très epaise, après tout ce n'est qu'un t-shirt trop grand sans soutif et un shorty qui souligne parfaitement tes fesses. Tu files jusqu'au frigo pour prendre deux bières et tu reviens pour en tendre une a Noan, l'autre c'est pour toi. « et toi t'es de retour depuis quand ? Ez' m'a dit que tu etais partie aux USA. » Tu t'installes a nouveau dans le divan, toujours sans gêne, un vrai garçon manqué dans le fond. Tu prends une gorgée de ta bière une fois celle ci ouverte et tu patientes. « J'ai l'impression que mon frère n'aime pas dire que sa petite soeur squatte chez lui... bon je paie une partie des frais, faut pas qu'il l'oubli.. Au fond, j'suis plutot sa coloc' quoi ! » Tu hausses les épaules une fois de plus, reprennant une gorgée de ta boisson. « tu lui voulais quoi a Ez' ? raconte moi tout ! »



_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
I don't care, go on and tear me apart
le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui boit son thé le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas