Maxan : T'es sexy bébé !

Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► Mes messages : 424
► La boite à cookies : 1464
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Sam 3 Fév - 21:04 ► réponds-lui !

♛ T'es sexy bébé !

▼▲▼

Il avala son verre d’une seule traite. C’était devenu comme une habitude. Comme un rituel. Boire d’un seul coup, c’était devenu plus excitant que d’attendre que l’alcool fasse effet tout seul. Voilà ce qu’il était devenu : un soûlard. Pire que ça, il était un connard qui sautait tout ce qui bougeait. Cela ne lui suffisait plus de se faire sa magnifique colocataire. L’alcool ne faisait plus du tout effet, il en prenait juste pour se dire que ce qu’il faisait, c’était à cause de l’alcool. Il embrassait la meuf d’un autre mec. J’ai trop bu. Il se réveille avec un inconnu. C’est l’alcool. Voilà, pourquoi, il était là dans ce bar avec un verre devant lui. La semaine avait passé tellement vite. Heureusement, pour lui, il avait la conscience d’esprit d’être sobre lorsqu’il travaillait. Peut-être que c’était la seule chose qui l’empêchait de se foutre en l’air. C’était plus excitant que n’importe quel job. Le premier ministre dirigeait le pays d’une main de fer et c’était lui, Noan, qui devait l’aider à faire face à des journalistes. Il sauvait le monde à sa manière. C’était ironique lorsqu’on savait qu’il n’avait même pas réussi à sauver sa propre sœur du suicide. Rien qu’à cette pensée, il but un autre verre qui venait d’arriver comme par magie devant lui. Alors, qu’il reposa son verre et sentit son téléphone vibrer dans sa poche. Il n’avait pas vraiment de le sortir pour savoir qui voulait le joindre. Il regarda autour de lui. Qu’est-ce qu’il était venu foutre dans une discothèque ? Ah oui, s’amuser, oublier et trouver quelqu’un… Peut-être… Au pire les videurs le mettraient dans un taxi pour rentrer chez lui. Le problème, enfin surtout pour les autres, c’est qu’il commençait déjà à oublier ce qu’il foutait là. On pourrait se dire qu’avec un verre de plus, il oublierait son chagrin, mais, il faisait parti de lui. Il reçut son portable vibra une deuxième fois. Il se décida à le sortir. Le premier était un message d’Ez. Il l’avait un peu éviter cette semaine. Bordel, comment, lui dire qu’il avait vu sa sœur nue et bordel, qu’elle était sexy…. Il avait même eu très envie de se la faire. C’était avant de savoir que c’était sa sœur. Après, il le jure, il n’avait plus envie d’elle… Mais elle restait sexy. Il ne pouvait rien y faire. Le deuxième message était de Natalie. Il ne savait pas vraiment si elle s’appelait Natalie, mais elle avait tout de la femme parfaite. Le genre de femme pour qui il n’était pas fait. Le genre trop bien. Le Natalie, c’était qu’il s’imaginait une brune, sexy… Comme Natalie Portman, un de ses fantasmes. Il discutait depuis quelques jours. Il pouvait tout lui dire, sauf pour sa sœur… Pourquoi ? Il ne voulait pas avoir l’air faible. Pas face à cette inconnue. Elle était parfaite pour lui, il voulait l’être pour elle. Il lui avait déjà dit beaucoup de choses… Des choses que personne ne savait… Mais, il voulait pas être faible… « Salut, toi… Qu’est-ce que tu fais ? » Oh bordel, s’il lui disait. Je picole comme un trou pour oublier que j’ai plus rien ici et que j’ai juste à en finir. Pourtant, il lui répondit simplement. « Salut sexy aventureuse, rien bien interessant, j’allais me coucher comme un papi et toi ? » Il remit son téléphone dans sa poche et termina son verre. Pourquoi, il pouvait pas simplement être heureux… Là rencontrer.. Ah oui, parce qu’il était au fond du gouffre, qu’il avait déjà tout perdu et qu’il ne voulait plus personne dans sa vie. Pas au risque d’être plus encore dans le trou. Il ne s’en relèverait pas. Elle resterait cette femme mystère. Il regarda autour de lui. Plusieurs personnes dansaient sur la piste de danse. Lorsqu’il crut reconnaître une de ses ex. La meuf de la semaine dernière qui lui avait laissé son numéro lorsqu’il aurait une nouvelle envie… Et bien c’était maintenant. Il se faufila à travers la foule. Elle était en train de danser, il se colla contre elle. La magie de l’alcool, on confond tout le monde. « Désolé de pas t’avoir appelé bébé, mais je suis là, si tu veux un deuxième round. » dit-il en se collant contre elle, posant ses mains sur ses hanches.
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1083
► La boite à cookies : 1499
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Dim 4 Fév - 9:21 ► réponds-lui !

noan & maxine
t'es sexy bébé

Plus tu lui parles et plus tu as l'impression que tu n'as plus vraiment ta place à Londres. Tu l'as pourtant dit, tu es capable de tout abandonner pour partir a l'aventure et l'argent que tu n'as pas n'est pas un probleme. Il y a tes grands frères oui, même si Liam s'inquiete plus qu'Ezekiel il faut l'avouer, mais tu es partie pendant six ans et tout c'est bien passé après tout. Au fond, qu'est-ce qui te retient a londres ? pas grand chose. T'as un boulot pourri parce que tu vends des glaces, t'as que des potes cheloux que tu t'es fait au cours des soirées cette année. Au fond, il n'y a que lui qui pourrait te permettre de rester, mais tu ne le connais pas, c'est idiot non ? Mais quand tu discutais avec lui tu te sentais bien, comme quand tu etais dans tes voyages, dans le calme et la sérénité, quand tu regardais les étendus magnifiques qui te donner le frisson. T'as pas de coeur, qu'on dit souvent. Tu fonces dans le tas, tu frappe, tu piétines aussi parfois mais tu ne veux pas paraitre faible. t'as grandit avec des mecs, t'as perdu tes parents alors que tu n'avais que dix ans et c'est ton grand frère qui a pris soin de toi.  Tu as été un fardeau pour eux, tu le sais bien, mais aujourd'hui t'es une femme libre et il est hors de question que tu appel à l'aide à chaque soucis. Alors autant régler tes soucis par toi meme et tant pis si tu finis couverte d'hématomes. Pourtant, tu peux te mettre a chialer devant un paysage, c'est surement idiot. mais la nature, la vraie, la pure. ça fait toujours quelque chose en toi. Mais ce soir, pas de nature, puisque tu es trainée par une collègue dans une boite branchée de la ville. T'avais pas forcement envie d'y aller, mais bon finalement une fois sur place, t'avais juste envie de rentrer. Alors tu prends ton téléphone pour lui envoyer un message, à lui. Tu lui demande ce qu'il fait, et sa réponses te surprend. Il va aller au lit ? Tu trouverais presque ça mignon finalement. Tu lui réponds alors à ton tour « je traine a une soirée pas drole, une collègue m'a tirer de force.. et je sais meme plus ou elle est. » Ouai c'est pétasse t'as lachement abandonner pour aller se faire pelotter par un grand black. Elle risque de prendre cher ce soir celle-là ! Toi, tu ranges ton téléphone et tu files vers la piste de danse. Autant en profiter un peu après tout. Tu danses sagement et tu ne sens pas ton téléphone vibrer. Il s'est peut-etre vraiment endormi finalement. Tu te laisses emporter par la musique alors qu'on approche de toi, tu sens un corps se coller a ton dos, des mains se poser sur tes hanches. « Désolé de pas t’avoir appelé bébé, mais je suis là, si tu veux un deuxième round. » Il doit etre bourré et se tromper de personne, clairement. Tu en profite un peu, tu continues de danser, tes hanches se balancant et ton corps restant contre le sien. Ta main vient se glisser sur sa nuque, mais tu ne tournes pas encore la tête. Tu viens lui mettre la tete dans ton cou, tu sens son souffle et tu frissonnes. Tu profites de sa pour tourner un peu la tete juste assez pour voir a quoi il ressemble et ton sourire est encore plus grand quand tu reconnais Noan. tient donc. tu fais quoi ? t'en profite ou tu le préviens qu'il se gourre ? T'as bien envie de profiter un peu quand même. Alors de ta main libre, tu viens prendre celle qu'il a sur ta hanche et tu la descend sur ta cuisse dénudée. T'es en short, un short en jeans, court, et il peu facilement caresser ses cuisses. Tu ne dis toujours rien, tu le laisses simplement faire pour le moment.


_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► Mes messages : 424
► La boite à cookies : 1464
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Dim 4 Fév - 14:24 ► réponds-lui !

♛ T'es sexy bébé !

▼▲▼

Il avait bu beaucoup trop, pourtant, il ressentait une douleur dans son coeur. Il avait toujours l’impression d’être vide, sans âme. Qu’est-ce qui lui prenait de se coller à cette fille avec qui il avait couché une fois ? Il s’était pourtant promis de ne plus la revoir. Pas qu’elle soit moche mais elle avait des tendances dominatrice… Non mais sans blague. D’accord, il avait une ou deux fois attaché ses partenaires… Mais des filles avec qui il sortait pas une femme rencontrée dans un bar un soir… Mais, cette fille avait carrément voulu l’attacher lui. Est-ce qu’il l’avait fait ? Non ! Il avait fait leur petite affaire, il avait pris son numéro et il était parti sans rien demander. Et voilà qu’avec un coup dans le nez, avec le coeur aussi vide que l’univers, il se retrouvait à danser langoureusement avec elle. Pourtant, il ne lui serait jamais venu à l’esprit, qu’il n’était pas avec la bonne personne. Comment ? Alors, que cette magnifique jeune femme se collait contre lui pour danser ensemble. Pourtant, il aurait dû se rendre compte, qu’elle était beaucoup plus petite, que son postérieur collé contre lui était beaucoup plus ferme. Même son odeur était différente. Quelque chose fruité, d’enivrant. Elle posa sa main sur sa nuque et il sentit un frisson. Même ce contact était différent. Pour la simple et bonne raison, qu’il frissonnait à son contact alors que l’autre l’avait laissé de marbre. Enfin, ça, il l’aurait remarqué s’il n’avait pas un taux bien supérieur à la moyenne. Elle le força à poser sa tête contre son cou. Son parfum était… Merde mais qu’est-ce qu’il foutait là ? Ah oui, il avait besoin d’oublier que sa sœur ne pourrait plus sourire, qu’elle ne le ferait pas chier avec ses licornes ou son violet à outrance. Il déposa un baiser sur son épaule. C’était un peu trop chaud, mais, il commençait déjà à oublier. Merde, le sexe était devenu pire qu’une drogue pour lui. Soudain, elle prit sa main qui se trouvait sur sa hanche et la fit descendre sur sa cuisse. Merde, il n’avait pas remarqué qu’elle avait un short vraiment mini. Lorsque sa main rencontra sa peau nue, il sentit une nouvelle décharge. Bordel, il avait du boire beaucoup trop. Pourquoi, il était aussi excité d’un seul coup. Il avait pas envie de se faire attacher au lit même elle l’excitait ce soir. Il caressa doucement sa peau nue. Son entre-jambe était maintenant au garde à vous. Bordel, pourquoi, il était en public. Il remonta encore sa main jusqu’à la couture du short. Heureusement qu’il était court très court. Il réussit à remonter sous son short. S’il n’avait pas été aussi serré. Il embrassa doucement sur l’épaule pendant que son autre main toujours sur sa hanche se faufila sous le tee-shirt de la jeune femme. Touchant la peau de son ventre. Elle était musclée. Merde, il ne lui semblait que la meuf de l’autre jour avait quelques bourrelets. Pourtant pas cette fille. Est-ce qu’il s’était trompé ? Au pire, elle était consentante et lui, il en avait plus qu’envie. Alors qu’est-ce que cela change ? Elle n’était peut-être pas l’autre dominatrice, mais, elle était sexy, elle était consentante. D’un mouvement, il la fit se retourner, et sans réfléchir, il colla ses lèvres contre les siennes. Sa langue rencontra rapidement celle de la jeune femme. Il caressait sa langue dans un baiser chaud et sensuelle. Leurs corps étaient toujours collés l’un à l’autre, au milieu de la foule. Ses mains se posèrent sur son derrière. Bordel pourquoi elle ne portait rien à ce moment là. Il lâcha ses lèvres pour venir loger ses lèvres dans son cou. « Si, on allait dans un endroit plus intime… J’ai très envie de te chevaucher, de t’entendre jouir... » Et bah dis donc, il était encore plus classe avec un verre d’alcool.
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1083
► La boite à cookies : 1499
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Dim 4 Fév - 14:47 ► réponds-lui !

noan & maxine
t'es sexy bébé





_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► Mes messages : 424
► La boite à cookies : 1464
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Dim 4 Fév - 16:20 ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1083
► La boite à cookies : 1499
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Dim 4 Fév - 16:49 ► réponds-lui !

noan & maxine
t'es sexy bébé


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► Mes messages : 424
► La boite à cookies : 1464
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Lun 5 Fév - 18:19 ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1083
► La boite à cookies : 1499
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Lun 5 Fév - 18:47 ► réponds-lui !

noan & maxine
t'es sexy bébé






_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noan J. Fitzgerald
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateur
► Ami à poil : Un poisson rouge mais pas plus, j'ai pas le temps
► Mes messages : 424
► La boite à cookies : 1464
► Date d'inscription : 21/01/2017
Originalité #1
1
le petit mot doux de Noan J. Fitzgerald qui boit son thé le Mar 6 Fév - 19:24 ► réponds-lui !

♛ T'es sexy bébé !

▼▲▼

Bordel, il ne se souvenait pas la dernière fois qu’il jouit aussi vite. Non sérieusement. C’était pas qu’avec les autres, c’était nul… bien au contraire mais il n’y avait pas de petit truc avec elle. Ils baisaient c’est tout. Pourtant, là, c’était différent. Tous ses sens étaient en alerte. Son entre-jambe était tellement tendu avant, et même là, il était encore excité… D’accord beaucoup moins car, il venait quand même d’avoir sans doute le meilleur orgasme de sa vie. Il suffisait de voir les grognements qu’il n’avait cessé de pousser, le hurlement lorsque l’orgasme l’avait pris. Bordel, il n’arrivait toujours pas croire l’alchimie qui se produisait encore entre eux. Le dernier jet de son orgasme se fit, il se colla contre elle pour respirer. Elle tremblait et elle était tellement serré autour de lui. La bonne nouvelle, c’est qu’elle avait eu un orgasme aussi intense que le sien. Une légère douleur se fait sentir sur son épaule, là où les ongles de la jeune femme sont encore plantés, mais il s’en fout. Tout son être est apaisé pour l’instant. Il n’y a ni douleur, ni regret. Juste son corps contre le sien. Leurs souffles sont saccadés, mais ils sont bien… En tout cas lui oui. Lorsqu’elle parle dans le désordre, il ne peut s’empêcher de sourire. Lorsque ses lèvres vinrent de nouveau se coller contre les siennes, c’est doux. Comme lui plutôt. Il ne savait pas pourquoi, il avait été si tendre alors que le reste de son corps était enflammé. Pourtant, lors de ce baiser tendre, il sent le désir monter de nouveau en lui. Bordel, mais c’est une blague. Bon soyons honnête, c’est un homme. Il n’a jamais réussi à le faire deux fois en moins de deux minutes. Pourtant, là, c’est presque comme s’il voulait un deuxième round. Doucement, il se retire à contre cœur. Il retire et en fait un nœud avant de la jeter dans un coin. Tant pis pour ceux qui nettoieront. Sans trop savoir pourquoi, il se colle de nouveau contre elle. Ses seins se collent contre son tee-shirt. Bordel, pourquoi, il le garde ? D’un mouvement, il est nu et se recolle contre elle. Sentant ses seins et tout son corps contre elle. Même si son entre-jambe n’est plus aussi tendu, il n’est pas repos. Bordel, mais qui est cette fille ? Il a tellement envie de le savoir et pourtant, d’un autre côté, il veut qu’elle reste une autre inconnue. Un rêve. De toute façon, une fois sortie de là, qu’est-ce qu’il aurait à lui offrir ? La réponse est rien. Autant profiter de l’instant présent. Il l’embrasse doucement dans le cou avant de remonter vers son oreille avant de mordiller doucement le lobe. « Tu es parfaite... » lui murmura-t-il dans l’oreille. Ses mains étaient venues entre le mur et ses fesses. Il les massait doucement. Bordel, pourquoi, il n’est pas encore parti, comme, il le faisait tout le temps ? Il avait envie de rester là. « Tu vas me trouver bizarre et tu vas sans doute vouloir partir en courant, mais, j’ai pas envie de savoir à quoi tu ressembles. ». Avant qu’elle puisse s’enfuir, il soulève ses jambes et vient les passer autour de sa taille pour l’empêcher de s’enfuir. « J’ai perdu ma sœur et je suis pas le genre de mec qui t’emmene au restaurant mais plus le mec qui baise dans un coin dans l’espoir d’oublier que sa sœur s’est suicidé et qui se laisse mourir à petit feu. » En parlant de sa sœur, la douleur revint dans son coeur mais moins forte que d’habitude. Comme si la présence de cette inconnue. « Tu vas peut-être trouver ça, bizarre et tu auras le droit de me frapper, de me traiter de tous les noms mais j’ai juste envie de rester avec toi ce soir mais sans savoir qui tu es… Avoir l’impression de me rêveiller demain et que tu sois un beau rêve… De ne pas gâcher ce qu’il s’est passé avec le merdier qu’ait ma vie. » Il avait ouvert son coeur. Il voulait juste rester là, avec elle. Peut-être parler. Juste la serrer dans ses bras. Ou peut-être même avoir un deuxième round, car aussi fou que cela pouvait être. Dans cette position, son entre-jambe venait de nouveau de se tendre. Non, mais sérieusement, il devait être complètement dingue de ne pas savoir qui était cette fille. Pourtant, il la relâcha. Il ne forcerait jamais personne.
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine Evans
I don't care, go on and tear me apart
Voir le profil de l'utilisateurhttp://askyfullofstars.forumactif.com/t2650-maxine-perfect-tonigservice of the queen, une des membres du staff !
► Mes messages : 1083
► La boite à cookies : 1499
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Originalité #1
6
service of the queen,
une des membres du staff !
le petit mot doux de Maxine Evans qui boit son thé le Mer 7 Fév - 10:52 ► réponds-lui !

noan & maxine
t'es sexy bébé

Tu as encore le souffle court. Tu as le coeur couvert de sueur, tu as toujours aussi chaud, bien qu'un peu moins quand meme et ce type contre toi, Noan, tu n'en reviens toujours pas mais tu apprécies vraiment ce moment. le sourire sur tes lèvres, t'as envie de l'embrasser encore. « Tu es parfaite... » S'il savait qu'il y a quelque chose il disait que tu etais totalement dingue. Quoi que avant de savoir que tu etais la petite soeur de son pote, il aurait bien voulut toucher et surement gouter ta peau. C'est chose faite, même s'il ne le sait pas. « Tu vas me trouver bizarre et tu vas sans doute vouloir partir en courant, mais, j’ai pas envie de savoir à quoi tu ressembles. » Tu souris, au final ca ne te surprend pas qu'il veuille garder le secret sur ton identité, et dans un sens c'est peut-etre la meilleure solution parce que tu l'imagines mal parler a Ezekiel comme si tout allait bien après ce qu'il vient de se passer. Autant qu'il garde le fait que tu ne sois qu'une inconnue. IL attrapes pourtant tes cuisses pour te redresser, te soulever et te porter en te gardant contre lui. Tu passe tes bras autour de lui egalement et tu te colles, ta poitrine contre lui tout en l'écoutant sans pour autant l'interrompre pour le moment. « J’ai perdu ma sœur et je suis pas le genre de mec qui t’emmene au restaurant mais plus le mec qui baise dans un coin dans l’espoir d’oublier que sa sœur s’est suicidé et qui se laisse mourir à petit feu. » Tu es surprise. Sa soeur est morte ? Léonie ? Celles dont il n'arrêtait pas de parler de la gentillesse et de l'innocence alors qu'elle etait encore aux etats unis ? T'as jamais su pourquoi ou ce qu'elle avait vraiment, parce qu'il en parlait aux garçons et toi tu surprennais juste les conversations de temps en temps. Pourtant tu en perds ton sourire, parce que même si tu ne le vois pas vraiment tu ressens parfaitement sa douleur et sa detresse. perdre une personne c'est difficile, tu l'as vécu avec tes parents alors que tu avais dix ans. Mais perdre l'un de tes frères, tu sais que tu en mourrais, que ça te détruirais. Alors tu comprends parfaitement sa douleur et tu aimerais lui dire que tu es là, que s'il a besoin, il peut se confier a toi mais il ne doit pas savoir qui tu es finalement. « Tu vas peut-être trouver ça, bizarre et tu auras le droit de me frapper, de me traiter de tous les noms (..) De ne pas gâcher ce qu’il s’est passé avec le merdier qu’ait ma vie. » Pour toute réponse, pour dire que tu es d'accord, tu poses simplement tes lèvres sur les siennes et tu l'embrasses avec douceur. Ca te surprend, cette douceur, venant de toi c'est pas forcement commun. T'es jamais douce, t'es plutot sauvage, une aventurière, et t'es pas du genre fleur-bleu. Pourtant là, tu te dois de lui faire passer une belle nuit, et tant pis si c'est juste une inconnue, t'es plus l'adolescente qui rever de lui de toute façon, c'est difficile, t'es une adulte.. enfin presque. Tu recules tes lèvres, posant ton front contre le sien et tu finis simplement par susurer. « alors je serais juste un reve. » tu lui souris même s'il ne doit pas vraiment le voir. Tu reviens prendre ses lèvres rapidement avant de reprendre. « je sais ce que c'est, que de perdre quelqu'un. penser que la vie ne vaut pas le coup. Et puis, un jour on m'a dit : si tu disparait, c'est les autres qui seront comme toi.. ce soir.. cette nuit... je vais essayé d'apaiser ton esprit et calmer ton coeur. » Tu glisses une main sur sa joue avec douceur, tu l'as caresse du coup des doigts et puis tu viens reprendre ses lèvres pour l'embrasser de plus belle. Tu restes tendre, douce, pourtant il y a toujours cette chaleur, cette envie. « ce soir.. y'a que nous. » que tu souffles entre deux baisers.


_________________
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Barefoot on the grass, listening to our favorite song When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath But you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
I don't care, go on and tear me apart
le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui boit son thé le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas